Selon UBP, l'environnement milite en faveur des actifs de portage (carry assets)

le
0

(AOF) - À l'occasion de son dernier " Rendez-vous obligataire ", évènement qui a réuni une vingtaine d'investisseurs, l'UBP a présenté ses perspectives pour la classe d'actifs. L'équipe continue de privilégier une exposition stratégique aux obligations d'entreprises " investment-grade " libellées en dollars, sur des maturités 3 à 5 ans.

Les investisseurs doivent composer avec un environnement de marché turbulent, soumis à plusieurs facteurs d'incertitude entre craintes d'un ralentissement économique brutal en Chine, inflation faible, visibilité plus réduite qu'auparavant quant à la politique monétaire américaine et défiance accrue à l'égard de la profitabilité du secteur bancaire.

Pour autant, les fondamentaux macroéconomiques n'ont pas sensiblement évolué par rapport aux trois dernières années. " La croissance et l'inflation restent faibles, mais nous n'identifions pas de dégradation significative des indicateurs conjoncturels. C'est pourquoi nous écartons le scénario d'une récession à l'échelle globale " observe Christel Rendu de Lint, Responsable de la gestion obligataire. " Cet environnement milite en faveur des actifs de portage (‘carry assets'), en considérant que la dynamique des marchés sera faible et la volatilité plus élevée ".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant