Selon State Street, 70% des investisseurs demandent plus de transparence aux fonds de private equity

le
0

(AOF) - Selon une nouvelle étude de State Street, près des deux-tiers (59 %) des investisseurs institutionnels dans le monde envisagent d’accroître leur allocation en private equity au cours des cinq prochaines années. 15 % d’entre eux pensent au contraire que leur exposition au private equity diminuera probablement sur la même période.

"L'investissement en private equity a atteint un nouveau record de 2 400 milliards de dollars en juin 2015. Les produits alternatifs sont considérés comme essentiels pour améliorer les rendements, avec 46 % des investisseurs institutionnels prévoyant d'augmenter leur exposition sur ce segment. Toutefois, près d'un tiers des investisseurs (28 %) se disent prêts à réduire leur exposition au private equity si le secteur ne parvient pas à leur offrir une meilleure transparence", précise State Street.

Précisément, près des trois-quarts (70 %) des investisseurs souhaitent une plus grande transparence de la part des gérants de fonds de private equity concernant la performance des actifs sous-jacents dans chaque portefeuille. Près de la moitié (46 %) recherchent une plus grande visibilité sur les expositions au risque, contre 32 % sur les valeurs liquidatives et 23 % sur les flux de trésorerie du fonds.

"Les investisseurs institutionnels comme les gérants d'actifs ont besoin de données et d'outils plus efficaces pour garantir une plus grande transparence sur les actifs sous-jacents et l'exposition aux risques. Notre enquête montre clairement que si de tels niveaux de transparence ne sont pas fournis, les investisseurs institutionnels risquent de se détourner du private equity", a commenté JR Lowry, directeur de State Street Global Exchange pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique (EMEA).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant