Selon Pyongyang, la propagande de Séoul amène les rivaux au "bord de la guerre"

le
0
    SEOUL, 9 janvier (Reuters) - La propagande contre Pyongyang 
diffusée par les hauts-parleurs sud-coréens le long de la ligne 
de démarcation place les rivaux au "bord de la guerre", a dit 
vendredi un responsable nord-coréen lors d'un rassemblement de 
soutien à Kim Jong Un organisé dans le centre de la capitale du 
pays. 
    En procédant mercredi au quatrième essai nucléaire de son 
histoire, la Corée du Nord s'est mis à dos toute la communauté 
internationale, y compris son traditionnel allié la Chine, 
irritée de ne pas avoir prévenue à l'avance de cette essai. 
 ID:nL8N14Q3BK  
    En guise de riposte à l'essai nucléaire nord-coréen, la 
Corée du Sud a entamé une campagne de propagande sonore le long 
de la frontière avec le Nord.  ID:nL8N14S08X  
    A l'aide de murs de haut-parleurs déployés sur onze points 
le long de ligne de démarcation, fortement militarisée, entre 
les deux Corées, Séoul diffuse des messages critiques à l'égard 
du régime nord-coréen ainsi que de la musique pop. 
    La dernière fois que Séoul avait eu recours à une telle 
campagne de propagande, en août dernier, s'était traduit par un 
échange de tirs d'artillerie, Pyongyang considérant ces messages 
comme insultants. 
    "Jaloux de l'essai réussi de notre première bombe H, les 
Etats-Unis et ses alliés font évoluer la situation au bord de la 
guerre, en disant qu'ils ont repris les messages psychologiques 
et qu'ils ont fait venir des bombardiers stratégiques", a 
déclaré Kim Ki Nam, chargé de la propagande au sein du parti des 
travailleurs. 
    La télévision d'Etat nord-coréenne a diffusé des images d'un 
rassemblement réunissant apparemment des milliers de personnes 
dans le centre de Pyongyang, brandissant des signes à la gloire 
de Kim Jong Un, le dirigeant nord-coréen, dont ce fut 
l'anniversaire ce vendredi. 
    Tout en prenant acte de l'essai nucléaire nord-coréen Les 
Etats-Unis et de nombreux experts nucléaires doutent qu'il se 
soit agi, contrairement aux affirmations de Pyongyang, une bombe 
à hydrogène miniaturisée. 
    Un responsable militaire sud-coréen a dit que Séoul et 
Washington avaient évoqué le déploiement d'armes stratégiques 
américaines dans la péninsule coréenne à la suite de l'essai 
nucléaire de la Corée du Nord, sans en dire davantage. 
    Une source interrogée par Reuters, qui se dit commandité par 
Pyongyang, a dit plus tôt dans la journée que la Corée du Nord 
demandait l'ouverture de négociations avec les Etats-Unis, la 
Chine et la Corée du Sud pour mettre formellement fin à la 
guerre de Corée. 
    Elle a ajouté que le pays continuerait ses essais nucléaires 
tant qu'un traité de paix n'aura pas été signé.  ID:nL8N14S1KI  
    Selon l'agence sud-coréenne Yonhap, un complexe industriel 
exploité conjointement par les deux Corées fonctionnait 
normalement samedi. 
 
 (James Pearson et Ju-min Park, avec la contribution de Hooyeon 
Kim et Hyunyoung Yi, Benoît Van Overstraeten pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant