Selon l'enquête Global RiskMonitor (1) d'AllianzGI, les investisseurs se préparent à la fin de l'argent facile

le
0

La première enquête mondiale RiskMonitor d'Allianz Global Investors (AllianzGI) répertorie les comportements de près de 400 grands investisseurs institutionnels internationaux en matière de gestion du risque.

- La hausse des taux d'intérêt et des risques extrêmes sont les deux principales préoccupations des investisseurs.
- Les investisseurs saluent les initiatives des banques centrales pour lutter contre la crise, mais constatent parallèlement la hausse des risques sur le long terme.
- Ils estiment que la réglementation rogne les performances annuelles de 2,3 %.
- Plus de 90 % des investisseurs pensent que les actions internationales vont enregistrer des performances positives dans les 3 années à venir.
- Les prévisions de performance annuelle des actions internationales sont en moyenne à 6 %.


« Pour les investisseurs, la prise de risque est une nécessité, pas une option »
James Dilworth, Directeur général d'Allianz GIobal Investors Europe

(1) Notes aux éditeurs:
Avec la première édition mondiale de ce sondage, Allianz Global Investors élargit le cadre de ses enquêtes régulières auprès des investisseurs institutionnels et met en évidence leur perception des risques financiers et réglementaires en Europe, en Amérique du Nord et du Sud et en Asie-Pacifique.
Confiée à Institutional Investor Research LLC, l'édition 2013 cherche à établir comment les politiques monétaires actuelles peuvent affecter la perception du risque par les institutionnels et leurs décisions d'investissement. Plus de 390 investisseurs institutionnel répartis dans 41 pays et gérant au total 50 000 milliards de dollars ont répondu à cette enquête entre juillet et aout 2013. Les résultats sont présentés selon trois zones géographiques (Europe, Amérique du Nord et Asie-Pacifique) et peuvent être consultés en ligne sur ww.allianzgi.com/riskmonitor.



« Les taux d'intérêt artificiellement bas dans de nombreuses économies développées représentent un risque pour les investisseurs institutionnels et individuels. Au-delà de la performance limitée ou même négative qu'ils enregistrent actuellement avec la dette souveraine, les investisseurs risquent de subir des pertes en capital quand les banques centrales commenceront à relever leurs taux. Même si nous n'anticipons pas de hausse des taux directeurs dans l'immédiat, les conclusions de notre enquête mondiale RiskMonitor montrent que les investisseurs du monde entier sont conscients des risques liés à une politique monétaire accommodante, notamment l'impact négatif que pourrait avoir un éventuel resserrement de cette politique sur leurs portefeuilles », explique James Dilworth, Directeur général d'Allianz Global Investors Europe.

Selon cette enquête, les investisseurs admettent en effet que l'assouplissement de la politique monétaire est à double tranchant : 59 % des sondés estiment que les initiatives des banques centrales stimulent la croissance du PIB à court terme, et presque autant pensent qu'une hausse de l'inflation (57 %), une augmentation du risque systémique (55 %) et une dégradation du système d'épargne retraite (54 %) en sont des effets secondaires. La moitié des investisseurs français (49 %) pensent par ailleurs que les politiques monétaires des pays développés au cours des cinq dernières années ont augmenté le risque de distorsion anormale des prix sur le marché obligataire.

« Valeurs refuges » : le risque sans le rendement
La hausse des taux d'intérêt et des risques extrêmes sont les deux principaux risques susceptibles de menacer les objectifs de performance des établissements financiers sur les trois prochaines années. Un quart des investisseurs décrivent la hausse des taux d'intérêt comme un « risque élevé » et 30 % comme un « risque considérable ». En France, ces chiffres sont encore plus importants. En effet, 88 % des investisseurs français interrogés estiment que leurs performances pourraient pâtir de la hausse des taux d'intérêt.
En revanche, seuls 25% des investisseurs français considèrent encore que le risque de défaut de la dette souveraine pourrait grever leurs performances, contre 50% des investisseurs pan-européens. 

Les investisseurs prennent enfin conscience de leur appétit pour le risque
Selon James Dilworth : « Tout au long de la crise de la dette de la zone euro, AllianzGI est resté optimiste quant à l'avenir de la monnaie unique et a incité les investisseurs à prendre des risques mesurés au sein de leurs portefeuilles. Même si certains signes de stabilité économique et de regain de confiance montrent que le pire de la crise est peut-être maintenant derrière nous, nous sommes convaincus que les autorités et les banques centrales continueront à opter pour la répression financière pendant encore quelque temps afin d'aider les économies à se désendetter, obligeant ainsi les épargnants à puiser dans leurs réserves. Il est donc très positif de constater que, selon l'enquête RiskMonitor d'AllianzGI, les actions sont citées comme la classe d'actifs probablement la plus rémunératrice par rapport à son risque sous-jacent. »

Selon 60 % des sondés, le risque actions sera le plus rémunérateur sur les trois prochaines années, tandis que le risque de crédit n'est mentionné que par 32 % des personnes interrogées. Les Français sont plus confiants (44%) dans la capacité du crédit à offrir des performances positives à moyen terme. En ce qui concerne les actions internationales, plus de 90 % des investisseurs pensent que leurs performances seront positives (avec une moyenne annuelle de 6%).
Dans l'ensemble, l'enquête indique que de nombreux investisseurs en quête de rendement ont un appétit accru pour le risque. Par ailleurs, ils estiment que l'allocation d'actifs est devenue plus tactique que par le passé et dépend davantage des facteurs macro-économiques.

Le coût de la réglementation
Même si les investisseurs reconnaissent en grande partie le besoin d'un renforcement de la réglementation et ses avantages, 73 % des sondés affirment qu'elle a un coût. Selon eux, l'impact net moyen de la réglementation freine la performance annuelle des investissements de 2,3 %.
Un durcissement de la réglementation publique, ainsi que de nouveaux contrôles des capitaux et de nouvelles exigences en matière d'investissement ont été cités comme des risques au cours des trois prochaines années par 34 % et 31 % des sondés respectivement. Près de 27 % d'entre eux s'inquiètent de l'impact du contexte politique et réglementaire sur leur capacité à atteindre leurs objectifs d'investissement, même si une proportion égale de sondés est plus optimiste. 

Paradoxalement, alors que les investisseurs français perçoivent davantage encore les questions réglementaires comme une menace pour leurs performances, ils sont plus optimistes que leurs homologues européens sur l'amélioration du contexte réglementaire et politique (25% contre 7%) dans les années à venir. 

Faire du risque un atout
Amine Benghabrit, Directeur commercial chez AllianzGI France, commente : « Compte tenu de l'environnement de marché difficile et du renforcement de la réglementation, le risque va rester au c½ur des préoccupations des investisseurs institutionnels pendant encore de nombreuses années. Étant donnée la faiblesse des rendements des obligations souveraines et la diminution des budgets de risque, notre réussite dépend en grande partie de notre capacité à exploiter intelligemment les risques des marchés de capitaux pour le compte de nos clients, tout en respectant leurs contraintes réglementaires. »

James Dilworth conclut : « En période de répression financière, les conséquences d'une politique monétaire ultra-accommodante sont clairement devenues un poids pour les investisseurs privilégiant la dette souveraine et ont entraîné une distorsion des flux de capitaux internationaux. À juste titre, les investisseurs sont en quête de performances réelles et l'absence de prise de risque devient un nouveau risque.»


Contacts presse :
Marc Saint Raymond - 01 73 05 75 40 - Email : marc.saint-raymond@allianzgi.com
Shan - Bérengère Savelli - 01 44 50 58 73 - Email : berengere.savelli@shan.fr

www.allianzgi.fr 


A propos d' Allianz Global Investors
Allianz Global Investors est une société d'investissement multi-classes d'actifs, filiale du Groupe Allianz, qui met le contrôle du risque au c½ur de son dispositif. Avec 23 implantations répartis dans 18 pays, AllianzGI propose des solutions d'investissement internationales, portées par d'importantes capacités de recherche, et s'appuie sur des équipes de distribution et de gestion locales. AllianzGI gère aujourd'hui plus de 314 milliards d'euros d'actifs*, pour le compte d'investisseurs institutionnels et privés et compte plus de 500 professionnels de l'investissement.
* Actifs mondiaux au 30 juin 2013



Avertissement

Tout investissement comporte des risques. La valeur et le revenu d'un investissement peuvent diminuer aussi bien qu'augmenter et l'investisseur n'est dès lors pas assuré de récupérer l'intégralité de son investissement.

Les avis et opinions exprimés dans la présente communication reflètent le jugement du gérant et de ses sociétés affiliées à la date de publication et sont susceptibles d'être modifiés à tout moment et sans préavis.

Certaines des données fournies dans le présent document proviennent de diverses sources et sont réputées correctes et fiables, mais elles n'ont pas été vérifiées de manière indépendante. L'exactitude ou l'exhaustivité de ces données/informations ne sont pas garanties et toute responsabilité en cas de perte directe ou indirecte découlant de leur utilisation est déclinée, sauf en cas de négligence grave ou de faute professionnelle délibérée.

Les conditions de toute offre ou contrat sous-jacent, passé, présent ou à venir, sont celles qui prévalent.

Cette communication presse est éditée par Allianz Global Investors France S.A, www.allianzgi.fr, société anonyme de gestion de portefeuille, dont le siège social se situe 3 boulevard des Italiens 75113 Paris, immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 352 820 252, agréée par l'Autorité des Marchés Financiers (www.amf-france.org).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant