Selon Juppé, Sarkozy "écraserait tout le monde" s'il revenait

le
0
Nicolas Sarkozy et Alain Juppé à l'Élysée en janvier 2012.
Nicolas Sarkozy et Alain Juppé à l'Élysée en janvier 2012.

Personne n'arrêtera Sarkozy. C'est en tout cas ce que semble penser Alain Juppé. "Je ne comprends pas la position [de Nicolas Sarkozy] sur la primaire car, aujourd'hui, il écraserait tout le monde. Mais c'est peut-être une position évolutive chez lui...", assure le maire de Bordeaux, selon un article du Monde paru ce jeudi 30 janvier.La question d'une primaire UMP en 2016 agite actuellement le parti d'opposition. Invité de RTL, Brice Hortefeux, un proche de Nicolas Sarkozy, a notamment expliqué qu'"une primaire quand il y a une évidence, ça a incontestablement moins de sens". Quant à Nadine Morano, elle a expliqué sur BFM TV que "si Nicolas Sarkozy décide de revenir, il n'est pas nécessaire d'organiser des primaires".Les dernières études d'opinion semblent donner raison à ces différentes personnalités politiques. Un récent sondage BVA révèle en effet que 62 % des sympathisants souhaitent que l'ex-chef de l'État soit le candidat UMP aux prochaines élections présidentielles.Alain Juppé toujours populaireMais Alain Juppé, qui, selon Le Monde, faisait état de son envie de s'installer à l'Élysée, assurant notamment que "maintenant, c'est l'Élysée ou rien", reste dans la course. Si Nicolas Sarkozy semble devancer le maire de Bordeaux lors d'une éventuelle primaire, les deux hommes sont en revanche au coude-à-coude en termes de popularité.La question du retour de Nicolas Sarkozy sur le devant de la scène politique a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant