Selnaes, Norway of Life

le
0
Selnaes, Norway of Life
Selnaes, Norway of Life

Il y a un peu moins d'un mois, le milieu stéphanois Ole Kristian Selnaes partait à Bakou avec sa sélection nationale pour ce qui n'était qu'un simple déplacement qualificatif à la Coupe du Monde 2018. Puis, la Norvège s'est inclinée en Azerbaïdjan (0-1) et il a déraillé dans le tunnel contre l'arbitrage et ses propres partenaires. Résultat : onze mois de suspension.

Christophe Galtier est en colère. En ce début septembre, Saint-Étienne a un rendez-vous massif à Paris. Il n'est pas question de pourrir l'événement, encore moins de cracher dessus et le coach des Verts n'en a aucune envie. Alors, il boxe à mains nues contre un adversaire qui n'a pas envie de l'écouter. La Fédération norvégienne a ses convictions et ne bougera pas. En l'espace de sept jours, Ole Kristian Selnaes jouera donc trois matchs - contre la Biélorussie en amical (0-1), face à l'Allemagne dans le cadre des éliminatoires à la Coupe du Monde 2018 (0-3) et plus d'une mi-temps avec les espoirs en Angleterre (1-6). C'est lourd, surtout pour un début de saison, mais Selnaes ne l'ouvre pas. Il se dit même "apte" à repartir au Parc et s'enfilera donc quatre-vingt-dix minutes supplémentaires, signe qu'il est plus que jamais devenu indispensable aux yeux de Galtier. Avant les vacances estivales, le boss stéphanois lui avait promis un temps de jeu plus important cette saison après six premiers mois compliqués en France avec son pote Alexander Søderlund (trois matchs). Résultat : le Norvégien est aujourd'hui le quatrième joueur de champ le plus utilisé de l'ASSE et affiche fièrement sa gueule d'indispensable sur les pelouses de Ligue 1. Enfin. Mais voilà qu'il a flingué une partie de son envol international en quelques mots, quelques phrases, quelques minutes. 8 octobre 2016, la Norvège est en déplacement en Azerbaïdjan et cherche à enfin lancer sa campagne de qualifications après sa claque reçue à domicile contre l'Allemagne. Le groupe emmené par Per-Mathias Høgmo se vautre une nouvelle fois (0-1). La mèche est allumée.

L'arbitre, les tueurs et la poutre


Après la rencontre, la tension grimpe dans le tunnel. Selnaes est déchaîné, il gueule et commence d'abord par allumer l'arbitre du match. "Quand je suis passé devant lui vers les vestiaires, je lui ai dit : ‘Vous les arbitres, vous avez sifflé pour n'importe qui. Vous êtes des putains de mauvais.'", a expliqué le milieu stéphanois à l'instance disciplinaire de la FIFA. Liran Liany, sifflet de la rencontre, pose tout ça dans son rapport et voilà comment Ole Kristian Selnaes s'est retrouvé merecredi suspendu pendant onze mois par le comité de discipline de la FIFA. C'est dur et ça fait donc quatre matchs, dont le prochain…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant