Selectipierre 1 : forte amélioration du résultat en 2013

le
0

L’exercice 2013 a vu une belle hausse du résultat en raison de l'amélioration du taux d’occupation et du réinvestissement en immobilier de la trésorerie. Sur la base des hypothèses retenues par Fiducial Gérance, Selectipierre 1 devrait afficher en 2014 un résultat « à minima » comparable.

Selectipierre 1 ne déroge pas aux principes de gestion édictés par Fiducial Gérance à l'ensemble de ses SCPI. Les acquisitions ciblent des immeubles avec des « cash-flow » sécurisés ou des commerces très bien situés. De plus, les investissements doivent tenir compte de l’adéquation aux valeurs de marché des valeurs locatives et au taux d’effort supportable par les locataires …. sans oublier les qualités techniques des immeubles.

Forte de ces règles, Selectipierre 1 a traversé paisiblement 2013. Il est vrai aussi que le patrimoine est de petite taille et donc, facilement « pilotable ». Formé de 14 immeubles (19866m2), il favorise bureaux (55 % de l'actif) et commerces (26%) à Paris et en région parisienne. Le dernier exercice ne modifie pas la donne : une seule acquisition a été réalisée (4,8m€, Paris) en indivision avec Selectipierre 2 et Croissance Immo.

 Surtout, la SCPI se distingue par une activité locative qui semble se jouer d'un climat économique difficile. Tous les biens sont occupés. Et son taux d'occupation financier atteint en moyenne annuelle 98,35 %...Ce score bien meilleur qu'en 2012 (89,47 %) se traduit bien sur, dans les comptes.

Précisément, les revenus locatifs progressent de 13,2% en raison de l'acquisition de la rue de Monceau à Paris et de la location d'un immeuble à Gentilly. A périmètre constant, la variation reste cependant significative:10,7 %. En parallèle de la forte hausse des loyers, les charges immobilières baissent dans des proportions importantes. Elles ne représentent plus que 5,51€ par part soit 2,84 % des total des revenus de la SCPI contre près de 29,16€ en 2012 (13,46 % des revenus). Dernier point, l'évolution des charges d'exploitation est caractérisée par une dotation pour créances douteuses (83k€) « alors qu'aucune nouvelle provision n'avait été dotée l'an passé ». Au total, l'exercice s'est soldé par un résultat net en progression de 25 % (3,67m€). Le dividende s'est élevé à 168€ par part (156€ en 2012). Il fait ressortir « un rendement de 5,22% par rapport à la valeur de réalisation (3219€) ».

Poursuivant tranquillement un chemin sans nouvelle acquisition ou arbitrage, le 1er semestre de Selectipierre 1 s'inscrit dans la continuité de son dernier exercice. Le taux d'occupation financier demeure à un niveau élevé (98,62%) pour un taux d'encaissement des loyers de 98,34 %. C'est pourquoi, Fiducial Gérance anticipe cette année un « résultat à minima comparable à celui de 2013, compte tenu des fonds restant encore disponibles à l’investissement ».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant