Seize soldats US punis pour le bombardement d'un site afghan de MSF

le
0
    WASHINGTON, 28 avril (Reuters) - L'armée américaine va 
annoncer vendredi avoir pris des sanctions à l'encontre de 16 de 
ses membres impliqués dans le bombardement meurtrier d'un 
hôpital afghan de Médecins sans frontières (MSF), ont déclaré 
jeudi à Reuters des responsables américains. 
    Les sanctions seront dévoilées en même temps que seront 
publiées les conclusions de l'enquête américaine sur le 
bombardement qui a fait 22 morts le 3 octobre dernier à Kunduz, 
dans le nord de l'Afganistan, ont dit les responsables qui 
s'exprimaient sous le sceau de l'anonymat. 
    Une enquête préliminaire avait mis en lumière une série de 
dysfonctionnements qui ont mené au bombardement de l'hôpital qui 
se trouvait pourtant sur une liste de sites à épargner. 
    Les sanctions non-judiciaires qui doivent être annoncées 
vendredi prennent la forme d'une lettre de réprimandes 
susceptible de mettre fin à la carrière militaires des personnes 
qu'elles visent. 
 
 (Phil Stewart,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant