Seize policiers blessés dans des violences à Amiens

le
13
VIOLENCES À AMIENS
VIOLENCES À AMIENS

par Pascal Rossignol

AMIENS, Somme (Reuters) - Seize policiers ont été blessés dans la nuit de lundi à mardi lors de violences dans un quartier sensible d'Amiens (Somme), des événements qui ont incité François Hollande à promettre la mobilisation de tous les moyens de l'Etat pour y mettre fin.

Une centaine de jeunes ont affronté les forces de l'ordre, les CRS essuyant des tirs de chevrotine et des jets de projectiles, a indiqué la préfecture de la Somme. Plusieurs bâtiments dont une école communale ont été incendiés ainsi que plusieurs véhicules.

Ces incidents font craindre un regain des violences urbaines apparues en France à la fin des années 1970 dans la banlieue lyonnaise et qui n'ont cessé de s'intensifier depuis, culminant avec les émeutes de l'automne 2005, particulièrement intenses dans plusieurs communes sensibles de la Seine-Saint-Denis.

La tension monte dans les quartiers Nord d'Amiens, classés en "zone de sécurité prioritaire", depuis un contrôle routier auquel la population s'est opposée dimanche soir en marge d'une cérémonie à la mémoire d'un jeune du quartier tué dans un accident de moto.

Plus de 100 policiers sont intervenus dans la nuit de lundi à mardi. Des renforts sont prévus, a indiqué la préfecture.

Les événements de la nuit "sont le fait d'une minorité d'individus", a déclaré le maire PS d'Amiens, Gilles Demailly, qui s'est rendu sur place pour appeler au calme et au dialogue.

"Il y a beaucoup de dégâts, pour plusieurs millions d'euros", a-t-il dit à Reuters. "Certains (policiers) ont été blessés par des tirs de chevrotine, des fusils de chasse, des choses comme ça, donc c'est extrêmement grave".

Les incidents d'Amiens ont été évoqués mardi par François Hollande lors d'un déplacement dans le Var, où deux femmes gendarmes ont été abattues par un forcené en juin dernier.

"Je pense à ce qui s'est déroulé cette nuit à Amiens où plusieurs policiers ont été mis gravement, dans leur santé et dans leur intégrité, en cause", a dit le chef de l'Etat.

VALLS ANNONCE DES RENFORTS

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, devait se rendre dans l'après-midi à Amiens "pour dire, là encore, que l'Etat mobilisera tous les moyens pour lutter contre toutes ces violences", a ajouté François Hollande.

Présent dans le Var aux côtés du président, Manuel Valls a lui aussi dénoncé les violences d'Amiens et annoncé la mise en place de moyens supplémentaires pour y mettre fin.

"Je veux dire le caractère inacceptable de ces violences", a-t-il dit.

"L'Etat de droit et la République doivent s'imposer pour que ces faits ne se reproduisent pas", a-t-il ajouté.

"Des moyens en matière de forces de l'ordre seront évidemment mis à disposition du préfet pour que l'ordre républicain soit ramené. C'est indispensable. Ces violences à l'égard des policiers, ces équipements que l'on brûle, ces populations qui sont saisies par la peur sont inacceptables."

Les zones de sécurité prioritaires (ZSP), engagement de campagne de François Hollande, sont des territoires jugés sensibles dans lesquels davantage de moyens doivent être mobilisés pour lutter contre la délinquance.

Les 15 premières ZSP, dont Amiens-Nord, ont été dévoilées au début du mois d'août par Manuel Valls.

Elles visent à engager une action de sécurité renforcée "sur des territoires bien ciblés, caractérisés par une délinquance enracinée et de fortes attentes de la population", avait indiqué alors le ministère de l'Intérieur. Ces 15 premières ZSP doivent être déployées dès le mois de septembre. Une cinquantaine d'autres seront choisies ultérieurement.

Le dispositif est diversement apprécié par les syndicats de policiers, certains craignant qu'il ne soit déployé sans moyens supplémentaires.

Les incidents d'Amiens ont donné lieu à un communiqué du Front national qui a dénoncé "une nuit d'émeutes et de barbarie".

"Ces épisodes dramatiques se succèdent depuis des années sans que les discours musclés des ministres de l'Intérieur successifs n'y changent quoi que ce soit. Au contraire, la situation ne cesse d'empirer", lit-on dans le communiqué du FN.

Avec Fanny Bertrand à Lille, Jean-François Rosnoblet dans le Var et Daniel Flynn à Paris, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • reymond. le mardi 14 aout 2012 à 15:12

    16 policiers blessés, après 17 morts assassinés par des mueslims depuis le début de l'année!!!! Aux armes les citoyens!!!!

  • reymond. le mardi 14 aout 2012 à 15:03

    Commander ou vouloir commander, c'est prévoir! Rien de ce qui grève la vie en France n'a été pris en compte par ce nouveau gouvernement PS. Il n'a voté aucune loi visant à nous garantir contre les hordes qui nous envahissent.Aujourd'hui,ils gouvernent et bénéficie de l'effet boomerang! Je vous en souhaite et des meilleures les doux rêveurs!!!

  • reymond. le mardi 14 aout 2012 à 14:57

    l'automne sera très chaud et rien n'y fera !

  • reymond. le mardi 14 aout 2012 à 14:56

    Excusez- moi pour les fautes de français du mail précédent, la rage provoquée par l'injustice et l'incapacité de nos gouvernants me submerge ! désolé.

  • reymond. le mardi 14 aout 2012 à 14:52

    "un jour proche, les citoyens feront justice eux-mêmes" !!! cet impératif devrait vous alerter, Messieurs les politiques UMP-S, ce que vous redoutez tant, " la justice de la rue" et contre laquelle vous ne prenez aucune des mesures qui s'imposent. EH bien, toute cette démagogie électoraliste, vous allez la prendre en pleine face et encore une fois les conséquences et le sang versé viendra entaché vos jolis costumes d'irresponsables))))

  • 90342016 le mardi 14 aout 2012 à 14:39

    le bleue marine me va si bien dehors le ps dehors ump

  • M7330333 le mardi 14 aout 2012 à 14:20

    il faudra tous voter pour "la blonde" la prochaine fois, au lieu d'élire des incompétents qui se partagent le pouvoir depuis 40 ans!!!

  • wanda6 le mardi 14 aout 2012 à 14:06

    il faut chasser l'UMP .S

  • M2280901 le mardi 14 aout 2012 à 13:53

    violences urbaines ! le fruit de l'immigration à outrance ! immigration choisie oui avec des gens qui savent travailler

  • brinon1 le mardi 14 aout 2012 à 13:18

    il faut tenir encore 5 jours et c bon, on arrive en fin de ramadan, la soupape se calemera après le 19 aout...