Seize mises en examen à Nancy pour trafic d'héroïne

le
0
MISES EN EXAMEN POUR TRAFIC EN MEURTHE-ET-MOSELLE
MISES EN EXAMEN POUR TRAFIC EN MEURTHE-ET-MOSELLE

STRASBOURG (Reuters) - Seize personnes, pour la plupart originaires d'Albanie et du Kosovo, ont été mises en examen mercredi et jeudi à Nancy pour un trafic d'héroïne dans la zone frontalière située entre Mulhouse en France, Bâle en Suisse et Lörrach en Allemagne, a-t-on appris auprès du parquet.

Tous les mis en examen ont été écroués, à l'exception de la seule femme, la compagne d'une des têtes du réseau, qui est de nationalité française.

Entre cinq et dix personnes devaient encore être présentées vendredi devant la Juridiction interrégionale spécialisée de Nancy pour être mises en examen.

La plupart de ces trafiquants étaient arrivés en France au cours des deux dernières années, a indiqué à Reuters le procureur Rémi Coutin.

« Certains avaient une vraie profession, comme fromager ou monteur d'échafaudage », a-t-il précisé.

Des centaines de kilos d'héroïne seraient passés entre les mains du réseau qui envoyait régulièrement d'importantes sommes d'argent en liquide vers le Kosovo.

L'affaire avait débuté au premier semestre 2010 par une enquête de la police aux frontières sur une possible filière d'immigration illégale qui s'était rapidement orientée vers un trafic de stupéfiants.

Plus de quarante interpellations ont eu lieu mardi lors d'une opération menée conjointement par les polices française et allemande de part et d'autre de la frontière. On ignore pour l'instant le bilan de l'opération en Allemagne.

Gilbert Reilhac, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant