Seize amish jugés coupables dans une affaire de barbes coupées

le
0
Un tribunal a reconnu coupables seize membres de cette communauté protestante de l'Ohio, aux États-Unis. Ils agissaient la nuit en coupant la barbe de leurs coreligionaires, symbole important de ce groupe.

«Vous disposez de lois pour réglementer la voie publique. Si quelqu'un vous désobéit, vous le punissez. Moi je n'ai pas le droit de punir les membres de mon Église?», se demandait en septembre 2011 Samuel Mullet, 66 ans, évêque tyrannique d'une communauté amish de l'Ohio, au nord-est des États-Unis. Un an plus tard, l'homme a été reconnu coupable, avec quinze autres personnes, de «crime haineux» pour avoir sauvagement coupé la barbe de ses coreligionnaires. La barbe, qui ne doit pas être coupée après le mariage, est un symbole important de cette communauté protestante de 260.000 membres qui vit en dehors de la modernité.

Samuel Mullet, 66 ans, évêque amish reconnu coupable jeudi de «crime haineux».
Samuel Mullet, 66 ans, évêque amish reconnu coupable jeudi de «crime haineux».

Samuel Mullet, 66 ans, évêque amish reconnu coupable jeudi de «crime haineux». Crédits photo : Amy Sancetta/AP

Samuel Mullet, leader social et religieux de 18 familles vivant à 150 kilomètres de Cleveland, est connu pour son application très stricte de la religion. L'homme, multimillionnaire et père de 18 enfants, est arrivé en 199...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant