Séisme en Italie : «Pas de répliques de notre côté des Alpes»

le
0
Sismologue à l'Institut de physique du globe de Paris, Pascal Bernard revient sur les causes des deux séismes qui ont frappé ce mois-ci le nord de l'Italie

LE FIGARO.- Le séisme du 20 mai et celui de mardi matin sont-ils liés et qu'est-ce qui les a provoqués?

Pascal BERNARD.- On peut voir dans le séisme de mardi matin comme une grosse réplique de celui du 20 mai: c'est une faille voisine qui a cassé, avec pratiquement la même magnitude. On parle donc plutôt d'une cascade de séismes, en l'occurrence d'un doublet.

Ces deux tremblements de terre se situent sur un système de failles est-ouest situé au nord du massif montagneux des Apennins. À cet endroit, les Apennins remontent vers les Alpes, tandis que la croûte sous la plaine du Pô va vers le sud en s'enfonçant. Ce qui crée un chevauchement, qui se débloque par à-coups, provoquant alors des séismes. C'est ce qui s'est passé à dix jours d'intervalle.

Rien à voir, donc, avec le séisme qui avait ravagé, il y a trois ans, la région de L'Aquila, dans le centre du pays?

Non, il faut garder à l'esprit que la croûte terrestre italienne est parsemée de failles. Dans le Nord

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant