Séisme aux îles Salomon: les répliques freinent les secours

le
0

Les répliques freinaient les secours vendredi aux îles Salomon après le violent séisme de magnitude 8 qui a secoué cet archipel du Pacifique, faisant au moins neuf morts et provoquant un tsunami.

Une secousse tellurique de magnitude 6,6 a été enregistré dans la nuit de jeudi à vendredi, la dernière d'une série qui a endommagé l'aéroport de l'île de Ndende où des dizaines de maisons ont été emportées par le tsunami qui a pénétré jusqu'à 500 mètres à l'intérieur des terres.

Jusqu'à 20 villages ont été rayés de la carte par la vague et 6.000 personnes sont sans abri à Ndende qui fait partie de ces îles du Pacifique situées au niveau de la mer, avec un relief modéré, menacées par la montée des océans.

"Nous avons d'abord pensé que ce serait assez limité mais il semble désormais que les dégâts soient très importants", a déclaré à l'AFP Sipuru Rove, porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes naturelles des Salomon.

"Nous pourrions avoir besoin d'aide extérieure", a-t-il ajouté alors que l'Australie a déjà commencé à mobiliser des moyens financiers et matériels.

Neuf personnes ont péri dans le séisme ou le tsunami de mercredi, selon le gouvernement local, et "un grand nombre d'autres sont portées disparues", a précisé le chef de la diplomatie australienne Bob Carr.

Les répliques empêchent les villageois de revenir chez eux afin de sauver ce qui peut l'être, et perturbent fortement l'acheminement de l'aide d'urgence.

Un avion transportant le Premier ministre des Salomon, Gordon Lilo, a dû renoncer à se poser sur Ndende, les autorités craignant une détérioration de la piste après une réplique survenue alors que l'appareil était en vol.

Des équipes médicales et du matériel d'urgence (tentes, eau fraîche, colis alimentaires et vêtements) sont parties par bateau de la capitale Honiara jeudi et devaient arriver vendredi soir ou samedi.

Le tremblement de terre de mercredi avait déclenché des vagues jusqu'à un mètre, qui ont atteint une partie du rivage des Salomon, du Vanuatu et de la Nouvelle-Calédonie, avant que l'alerte au tsunami ne soit levée deux heures et demi après le séisme.

En 2007, un tsunami consécutif à un séisme de magnitude 8,1 avait fait au moins 52 morts et des milliers de sans-abri aux îles Salomon.

L'archipel fait partie de la "Ceinture de feu" du Pacifique, où l'activité tectonique est particulièrement fréquente et forte.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant