Séisme au Nicaragua : au moins un mort et 33 blessés, gros dégâts matériels

le
0
Séisme au Nicaragua : au moins un mort et 33 blessés, gros dégâts matériels
Séisme au Nicaragua : au moins un mort et 33 blessés, gros dégâts matériels

Un fort séisme d'une magnitude de 6,2 (et non 6,1 comme précédemment indiqué) qui a secoué jeudi Managua, privant la capitale du Nicaragua d'électricité et de téléphone, a provoqué le mort d'une personne et blessé au moins 33 autres personnes. Il a également occasionné d'importants dégâts matériels, a annoncé l'institut géologique des États-Unis (USGS). Le président du Nicaragua, Daniel Ortega, a décrété l'alerte rouge ce vendredi.

Au cours du séisme, une femme de 37 ans est morte d'une crise cardiaque, selon des sources hospitalières. Selon un bilan provisoire, le séisme a fait également 33 blessés, dont trois graves, et au moins 822 maisons ont été détruites ou endommagées. «A partir de maintenant nous passons à l'alerte rouge», l'état d'alerte maximale, a annoncé M. Ortega, cité dans la nuit de jeudi à vendredi par les médias officiels, alors que l'alerte était précédemment au jaune. Cette décision a été justifiée par le fait que «le séisme a provoqué des dommages dans une vaste zone», essentiellement dans la région pacifique de ce pays d'Amérique centrale, a expliqué le président.

Managua a été plongée dans le noir pendant plusieurs heures par le tremblement de terre. «Des milliers de familles ont perdu leur maison ou ont subi de graves dommages,» a ajouté le président du Nicaragua, qui a ordonné la fermeture des écoles dans les départements de Managua et de Leon. Les zones les plus touchées sont les villes de Nagarote et Mateare situées au nord-ouest de Managua et Momotombo dans le département du Leon, avait auparavant indiqué le directeur du Système national de prévention des désastres (Sinapred) du Nicaragua, Guillermo Gonzalez.

Quelques 400 répliques ont été enregistrées après le séisme, dont une dizaine de magnitude d'au moins 4 ou 5. «Le séisme a été ressenti sur toute la côte pacifique et également dans le centre du pays», a également dit M. Gonzalez.

Des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant