Séisme au Népal : le football français lance un appel aux dons

le , mis à jour à 18:18
0
Séisme au Népal : le football français lance un appel aux dons
Séisme au Népal : le football français lance un appel aux dons

Un appel aux dons a été lancé ce mardi par la Ligue de football professionnel (LFP) afin de venir en aide au Népal après le terrible séisme survenu samedi. Son président, Frédéric Thiriez, est d'autant plus touché par la catastrophe qu'il vient de passer plus de trois semaines dans ce pays. Il a participé à un trek avec l'alpiniste Marc Batard et onze jeunes footballeurs baptisé «expédition fraternité».

«De retour de leur expédition fraternité au Népal où ils ont noué de nombreux contacts avec les habitants, Frédéric Thiriez, l'alpiniste Marc Batard et les 11 jeunes footballeurs qui les accompagnaient sont bouleversés par le séisme, explique la LFP dans un communiqué. Ce drame a frappé une population extrêmement vulnérable, parmi les plus pauvres d'Asie et aujourd'hui totalement démunie.» Dans l'après-midi, les autorités népalaises parlaient de 5000 morts et de 10 000 blessés.

«C’est l’horreur ! Je suis bouleversé, comme tous les jeunes qui nous ont accompagnés dans cette expédition. Ils ont pleuré quand ils ont appris la catastrophe. Ils ont tout de suite demandé : "Mais qu’est ce qu’on peut faire ?"» confie Frédéric Thiriez.

Thiriez : «Là-bas, ils manquent de tout»

«Les maisons sont construites sans norme de sécurité, les routes sont en mauvais état, les coupures d’électricité nombreuses, décrit le président de la LFP. C’était déjà difficile de communiquer. Alors imaginez les conditions dans lesquelles se déroulent aujourd'hui les opérations de secours, surtout qu’en cette période il fait froid et il pleut beaucoup.»

La LFP incite donc les éventuels donateurs à adresser un chèque bancaire à l'adresse suivante : Croix-Rouge française "séisme au Népal" 75678, Paris cedex 14, ou à se connecter sur le site de la Croix-Rouge.

«Un éducateur de l’expédition, Habib, a pu joindre l’un des sherpas, raconte Frédéric Thiriez. Là-bas, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant