Seine-et-Marne : saisie record de faux euros

le
0
Cachée à Courtry en Seine-et-Marne, l'imprimerie clandestine aurait sorti 350.000 coupures de ses chaînes de montage, pour une valeur de 9 millions d'euros. Avec une vidéo BFMTV

Une machine offset pesant quatre tonnes, une chaîne graphique composée de 15 ordinateurs et imprimantes ultra sophistiquées, des dizaines de litres d'encre de différentes couleurs, des typons,des massicots et des milliers de planches de billets à différentes étapes de fabrication. Lors d'une opération coup de poing menée mardi et mercredi, l'Office central pour la répression de la fausse monnaie (OCRFM) a demantelé dans le petit village de Courtry (Seine-et-Marne), le plus important atelier clandestin jamais mis au jour en France.

Ce temple du «talbin» contrefait, digne du scénario de Le cave se rebiffe, était caché à l'abri d'une paroi en béton, derrière une porte dérobée, dans un très discret local attenant au pavillon du faussaire en chef. «Il s'agit d'un professionnel, un imprimeur de métier âgé de 50 ans qui a déjà été condamné pour des affaires de faux billets», précise un des responsables de l'enquête. Situé dans une zone industrielle occupée p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant