Seïf al-Islam arrêté, interrogations sur son sort

le
0
Le fils du colonel Kadhafi a été capturé alors qu'il cherchait à se rendre au Niger voisin. Tripoli promet «un procès équitable» à cette ancienne figure du régime. Mais la communauté internationale préférerait le voir traduit devant la CPI. Avec une vidéo BFMTV

Fin de cavale pour le fils de Mouammar Kadhafi, Seïf al-Islam. Le ministre de la Justice et des droits de l'Homme au Conseil national de transition libyen (CNT) a annoncé l'arrestation du «premier ministre de facto», dixit la Cour pénale internationale (CPI), de l'ancien régime libyen.

«Seif al-Islam a été arrêté à 1H30 dans la nuit de vendredi à samedi» dans la région de Wadi al-Ajal, dans le Sud désertique, a raconté Al-Ajmi al-Atiri, le chef de la brigade de Zenten qui a arrêté le fugitif. «Nous avons reçu des informations de quelqu'un qui assurait la sécurité de Seïf al-Islam. Il nous a dit que ce dernier envisageait de se rendre au Niger». «Nous sommes partis à deux brigades, une de Zenten et l'autre de Barguen. Nous avons préparé une embuscade et avons attendu leur arrivée». Ont alors surgi «deux véhicules, avec six personnes à bord, dont Seïf al-Islam. Elles ont été arrêtés après une légère résistance». «Nous avons transféré les pr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant