Ségolène Royal rêve de revenir dans le jeu

le
2
La présidente de la région Poitou-Charentes avait besoin de temps pour se «reconstruire», mais elle cache de moins en moins qu'elle aimerait revenir.

Ce sera, sans aucun doute, l'une des rengaines de 2013: Ségolène Royal fera-t-elle, ou non, son come-back? Ses proches, les ministres Guillaume Garot et Dominique Bertinotti en tête, sont persuadés que leur mentor reviendra dans le jeu et multiplient les appels à lui trouver une «place». «Je n'ai pas l'ombre d'un doute, confie le ministre délégué à l'Agroalimentaire. Elle reviendra. Le pays a besoin de ce talent.» Sur France Inter, avant Noël, sa collègue de la Famille ne disait pas autre chose: «C'est une voix spécifique, une voix qui s'adresse aux classes populaires, une voix pleine de volontarisme (...). Pour que la gauche réussisse, on a besoin de tous les talents et Ségolène Royal fait partie de ces talents (...) Moi, je souhaite qu'(elle) retrouve une place forte qui permette de faire entendre une v...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le jeudi 3 jan 2013 à 09:30

    Et oui mais nous, nous ne révons pas d'elle ni de son retour ! Que Dieu nous en préserve !

  • janaliz le jeudi 3 jan 2013 à 00:27

    Y aurait-il quelques places dans un vaisseau spatial ? On pourrait en satelliser quelques uns afin de nous reposer un peu. Ils sont vraiment épuisants tous ces a b r u t i s qui pensent que la France a besoin d'eux. Et la madone de la muraille de Chine en fait partie.