Ségolène Royal renonce aux universités d'été du PS

le
1
«Elle est comme un grand sportif qui a une triple fracture. La tête va bien mais la jambe est dans le plâtre», confie au Figaro un proche de l'ex-candidate aux législatives battue par un dissident PS.

La présidente de la région Poitou-Charentes Ségolène Royal, battue sévèrement par le candidat socialiste dissident Olivier Falorni, dans la 1ère circonscription de la Charente-Maritime, n'ira pas aux universités d'été du PS à La Rochelle, selon son entourage.

«Elle a besoin de temps pour se reconstruire, explique un proche. Elle est comme un grand sportif qui a une triple fracture. La tête va bien mais la jambe est dans le plâtre.» Le PS avait hésité à supprimer ces trois jours annuels, estimant qu'il n'était peut-être pas très judicieux de revenir sur cette «scène du crime», après le duel fratricide qui a opposé Royal et Falorni aux dernières législatives.

Finalement, les universités d'été du PS auront bien lieu, du 24 au 26 août. Sans Ségolène Royal, donc, qui a décidé d'avancer de quelques jours son voyage au Cap, en Afrique-du-Sud, pour se rendre au congrès de l'Internationale socialiste, qui aura lieu du 30 août au 1er septembre. L'ex-candidate

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • GTI16 le mardi 24 juil 2012 à 19:41

    Cette vieille chouette fait bien de se faire oublier oui, même les socialistes ( pourtant peu regardant quand au choix de leurs candidats ) n'en veulent pas .