Ségolène Royal : «L'objectif, c'est la transparence des tarifs de l'électricité»

le
2
Ségolène Royal : «L'objectif, c'est la transparence des tarifs de l'électricité»
Ségolène Royal : «L'objectif, c'est la transparence des tarifs de l'électricité»

Après la polémique déclenchée sur les prix de l'électricité, à la suite de la publication de nos informations, la ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Ségolène Royal, assure négocier actuellement avec EDF l'étalement sur dix-huit mois du rattrapage de facture imposé par le Conseil d'Etat et annonce une réforme de fond du mode de calcul du prix de l'électricité.

Ces annonces et contre-annonces sur les prix de l'énergie ne brouillent-elles pas le message pour les Français?

SÉGOLÈNE ROYAL. Oui, et c'est pour ça que je veux réformer en cohérence. On était dans un système très brutal. Les Français apprenaient régulièrement une nouvelle hausse des tarifs sans jamais savoir où ça allait s'arrêter. Quand la décision du Conseil d'Etat est sortie, j'ai été choquée, comme tous les consommateurs, et je me suis dit que c'était une occasion de réformer le dispositif. J'ai d'abord pris, avec le gouvernement, la décision d'annuler la hausse de 5?% du 1er août, qui avait été décidée en 2012. Afin de neutraliser le rattrapage à venir et de faire, au final, qu'il n'y ait aucune augmentation cet été.

Il y aura donc bien un rattrapage?

Oui, mais neutralisé par la baisse du tarif prévue au 1er août. Ma préoccupation, c'est le pouvoir d'achat des Français. Si j'avais pu ne pas appliquer la décision du Conseil d'Etat, croyez-moi, je l'aurais fait. Nous négocions donc actuellement avec EDF pour en définir les modalités. Nous demandons que ce rattrapage se fasse non pas en une fois, mais sur dix-huit mois, afin de lisser la dépense pour les ménages. Cela leur permettra de ne verser que 1,50 ? supplémentaire par mois sur leur facture sur cette période. Ce qui aboutira à un remboursement de 27 ? au total, en moyenne, étalé sur dix-huit mois et non reconductible. Et pour que cela ne se renouvelle pas, le décret va changer, comme je m'y suis engagée.

Mais au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dsta le samedi 5 juil 2014 à 23:12

    ...il faut avoir fait l'ANE pour trouver çà ? Elle a du génie, çà va sans dire !...mais çà on l'avait déjà remarqué avec son assurance sur la viabilité d'Heuliez !

  • supersum le samedi 5 juil 2014 à 10:32

    Avec la Ségolène tout est transparent les tarifs, ses pactes, son intelligence, son ambition...