Ségolène Royal fait entendre sa petite musique

le
3
Ségolène Royal fait entendre sa petite musique
Ségolène Royal fait entendre sa petite musique

«Tout est rentré dans l'ordre. Je suis à ma place. Enfin.» A sa place, et fidèle à elle-même. Un peu plus d'un mois après avoir fait son grand retour aux responsabilités, au ministère de l'Ecologie, Ségolène Royal fait entendre sa voix. A sa façon. Cash.

Dans une interview à «Paris Match» à paraître ce jeudi, elle n'hésite pas à prendre publiquement le contrepied des positions défendues par son collègue Arnaud Montebourg dans le dossier Alstom, assurant que l'offre de General Electric sur la branche énergie du groupe français «est une bonne opportunité». «C'est le meilleur projet industriel. Pourquoi ne pas le dire ?» lâche-t-elle, alors que le ministre de l'Economie ferraille en faveur de l'Allemand Siemens.

Ségolène Royal ne craint pas non plus d'afficher ses divergences avec le ministre des Finances, Michel Sapin, à propos de l'écotaxe. «Il a une position institutionnelle qui colle, comme par hasard, à celle de la commission parlementaire présidée par le député Jean-Paul Chanteguet, dont il est le suppléant», dit-elle de son collègue, selon des extraits de l'interview publiés par Le Lab d'Europe 1.

«Oui, je parle. C'est ma liberté»

L'ex-candidate à la présidentielle dénonce par ailleurs le «procès en incompétence» que lui font, assure-t-elle, certains de ses collègues du gouvernement, déplorant tour à tour leurs «boules puantes», «condescendance» et «mépris» et tonnant contre cette classe politique «majoritairement composée de machos sûrs de leur bon droit».

Parlant de son entrée au gouvernement comme d'«une réhabilitation», l'auteur de «Cette belle idée du courage» jure pour autant que tout cela lui importe peu. «Je fais mon travail. Le reste, je m'en fiche. Je n'ai pas de temps à perdre. Je suis à ce poste parce que je suis compétente», déclare-t-elle, ne pouvant s'empêcher de glisser : «Peut-être même la plus compétente.»

«Oui, je parle. C'est ma ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • blackmax le mercredi 14 mai 2014 à 14:29

    Bon enfin, un peu d'ambiance !On allait finir par s'ennuyer avec ce gvt, pas de couac, pas d’insultes, rien mais c'est sans compter sur SR

  • M9035148 le mercredi 14 mai 2014 à 14:27

    Charente Poitou , Charente Poitou.....

  • mipolod le mercredi 14 mai 2014 à 13:00

    Super ! ça commence enfin ! Je suis curieux de voire comment flamb.y va solutionner le problème avec son ex ! Ces énarques social.os sont incorrigibles et il faut les laisser pour ce qu'ils sont, c'est à dire rien !