Ségolène Royal en vedette à la convention du PS

le
0
En l'absence de Martine Aubry, souffrante, c'est la présidente de la région Poitou-Charentes qui a mené l'offensive contre la politique étrangère de Nicolas Sarkozy.

Ségolène Royal a occupé le devant de la scène de la convention nationale du PS. Elle a ainsi pleinement profité de l'absence de la première secrétaire du parti, Martine Aubry, qui souffre depuis quelques jours d'un problème à l'½il. Arrivée en début d'après-midi au Cnit de la Défense, cernée par les caméras et les micros, l'ex-candidate socialiste à la présidentielle, en tailleur pantalon et corsage rouge, a fait une entrée remarquée dans la salle remplie de plusieurs centaines de délégués. Dans un discours offensif, fréquemment interrompu par les applaudissements de ses partisans, la vice-présidente de l'Internationale socialiste a fustigé «la diplomatie erratique, incohérente, sans noblesse, sans grandeur» de Nicolas Sarkozy.

Plaidant pour une «diplomatie forte, confiante et rayonnante», la présidente de Poitou-Charentes, autrefois peu assidue à ce type de grand-messe, a promis que les socialistes rendraient au pays «la fierté et l'honneur d'êt

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant