Ségolène Royal : « Cette agitation nuit à l'action gouvernementale »

le
4
Ségolène Royal : « Cette agitation nuit à l'action gouvernementale »
Ségolène Royal : « Cette agitation nuit à l'action gouvernementale »

En pleine polémique gouvernementale sur la question des Roms et les propos de Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, Ségolène Royal appelle les ministres à la responsabilité. « Ils ne doivent pas nuire à l'effort collectif », estime la présidente de la région Poitou-Charentes.

Comprenez-vous la polémique au sein du gouvernement sur le dossier des Roms?

SÉGOLÈNE ROYAL. Toute polémique sur des sujets aussi sensibles ne fait que consolider les extrêmes. C'est toujours dangereux.

Mais certains ministres se sont dits choqués par les propos de Manuel Valls pour qui les Roms « ne sont pas dans une logique d'intégration ». Pas vous?

Arrêtons de polémiquer et revenons aux principes fondamentaux. Un gouvernement est là pour régler les problèmes, pas pour accentuer l'anxiété des gens. Si les problèmes sont identifiés, et il est évident qu'il y en a, il faut trouver des solutions pour les régler. Je reviens de New York, où j'ai rencontré dans le cadre de l'Internationale socialiste le ministre des Affaires étrangères roumain. Il est très soucieux, la France n'est pas le seul pays confronté au déplacement de populations, aux migrations de la misère et à la délinquance insupportable qui va avec. L'important est d'éviter de se renvoyer la balle entre pays européens. Il faut agir pour faire émerger des solutions durables en tenant les deux bouts : la fermeté pour faire respecter les règles et la sécurité, et, dans le même temps, l'intégration dans le pays d'origine.

Le gouvernement doit donc se concentrer sur la circulaire d'août 2012 sur l'accompagnement des évacuations de camps?

Personne ne la conteste, y compris les ministres qui polémiquent actuellement, donc appliquons-la. Et surtout j'insiste, faisons en sorte que ce problème soit réglé aussi au niveau européen, car les inégalités de développement entre pays produisent inévitablement des déplacements liés à la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3493130 le lundi 30 sept 2013 à 11:11

    Du bon sens mais bridée par son passé personnel et la paternité de ses enfants. Elle ne peut dire tout ce qu'elle a sur le coeur! Finalement elle est bien plus réaliste que bon nombre de socialistes.

  • tbbnq le lundi 30 sept 2013 à 10:46

    Est-elle Présidente Bis de la France ?

  • .jpeg le lundi 30 sept 2013 à 10:21

    Et le ministre roumain lui a dit ce qu'ils faisaient du milliard d'E qu'ils se partageait avec les bulgares pour intégrer les roms ?

  • JODHY le lundi 30 sept 2013 à 10:13

    l'agitée du bocal a parlé