Sécurité sociale : les économies proposées pour 2015

le
9
Sécurité sociale : les économies proposées pour 2015
Sécurité sociale : les économies proposées pour 2015

La ministre des Affaires sociales présente ce mercredi en conseil des ministres son projet de la loi de finances pour la Sécurité sociale, le fameux PLFSS 2015 avant de le défendre devant le Parlement. «C'est un budget qui porte des économies mais aussi des réorganisations», a plaidé la ministre ce matin sur France Info pour tenter d'inverser le ressenti autour de ce projet qui ne retient que les économies. Parce que des économies, il y en a beaucoup.

Dans la branche famille

- Division par trois de la prime à la naissance à partir du 2e enfant. Versée sous conditions de ressources en fin de grossesse, elle passerait de 923 à 308 euros pour les enfants nés à compter du 1er janvier 2015. Les députés socialistes tenteront lors de la discussion budgétaire à l'Assemblée d'infléchir cette mesure. Objectif : 250 millions d'euros d'économies en 2015.

- Baisse des aides à la garde d'enfant pour les ménages les plus aisés (complément de libre choix du mode de garde) qui emploient une assistante maternelle ou une nounou à domicile pour leurs enfants. Une quatrième tranche faisant le rapport entre nombre d'enfants et revenus mensuels sera créée. Les familles les plus aisées toucheront moitié moins que celles dépendant de la troisième tranche. 

- Nouvelle réforme du congé parental. La loi égalité hommes/femmes promulguée en août avait prévu de réformer le congé parental (actuellement pris à 97% par des femmes) pour inciter davantage d'hommes à le prendre. Le congé devait être porté de six mois à un an maximum pour un premier enfant si les deux parents le prenaient. Il devait rester de trois ans maximum à partir de deux enfants, mais à condition que le second parent prenne six mois. Le gouvernement souhaite aujourd'hui partager paritairement le congé parental entre mères et pères. 

- Majoration des prestations familiales décalée à 16 ans Les 64 euros perçus en sus de l'allocation de base à partir des 14 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • MIKE3000 le mercredi 8 oct 2014 à 12:58

    La sécurité sociale doit être réservée aux seuls cotisants, pour les autres, au gouvernement de trouver un autre système hors sécu; après, on voit!

  • frk987 le mercredi 8 oct 2014 à 10:52

    Pour Lauver : alloc pour le premier enfant, rien pour le deuxième et taxes sur le troisième. On va où au niveau de la population mondiale....faut-il attendre une méga épidémie pour régler le problème....3 Milliards c'est le max du max....on en est à .....vaut mieux pas savoir !!!!!

  • M1945416 le mercredi 8 oct 2014 à 10:51

    notre plus grande maternité est à Mayotte , il y a quoi au programme ??

  • M3045588 le mercredi 8 oct 2014 à 10:06

    +1 à a.lauver

  • a.lauver le mercredi 8 oct 2014 à 09:59

    Je vais me faire traiter de tous les noms mais après le 2e enfant je coupe toutes les allocs, en avoir un 3e ou plus c'est un choix de vie et cela doit être assumé.

  • mfouche2 le mercredi 8 oct 2014 à 09:54

    Et les économies colossales à réaliser sur les armées mexicaines des 600 000 élus et des 6 millions de fonctionnaires et assimilés , on les fait quand et comment ? Vite , car les français n'attendront plus longtemps , nos créanciers non plus d'ailleurs. Normal 1er est assis sur une caisse de dynamite et la mèche est allumée !

  • pichou59 le mercredi 8 oct 2014 à 09:46

    nous le petit peuple laborieux, nous ne payons pas l'ISF ; quelques ministres le paye!!; je pensait que MOU 1er n'aimait pas les RICHES , il préfère "taper" sur la masse de la classe moyenne et ne pas faire les bonnes réformes

  • imagine7 le mercredi 8 oct 2014 à 09:43

    Pourquoi ne pas réduire aussi le salaire de nos ministres, députés, sénateur et tout leur privilège au frais du contribuable.Sur l'évasion fiscal aussi qui est estimé à environ 60 milliards€ et l'optimisation fiscale de nos grande entreprises.

  • M3045588 le mercredi 8 oct 2014 à 09:34

    Moralité: les vaches à lait que nous sommes payent de plus en plus des prestations sociales qui sont de moins en moins présentes... Ou va l'argent??? Il ne doit pas être perdu pour tout le monde....