Sécurité sociale : 2,7 milliards d'économies annuelles

le
0
Le gouvernement mise gros sur la meilleure collaboration entre médecins de ville et hôpital. Mais il prévoit aussi des prélèvements supplémentaires.

Chasse au gaspi et meilleure organisation des soins. Tels sont les principes sur lesquels veut se fonder le gouvernement afin de réduire le déficit de la Sécu. Le détail du budget de la Sécurité sociale (469,6 milliards d'euros en 2013) ne sera dévoilé que lundi mais les grandes orientations sont expliquées dans le projet de loi de programmation des finances publiques, présenté ce vendredi avec le budget 2013.

De 2013 à 2017, les prévisions de Bercy représentent un effort de 2,7 milliards d'euros par an, par rapport à ce qu'aurait été l'évolution «naturelle» des dépenses (sans mesure corrective), fait valoir Bercy. En clair, au lieu d'augmenter d'environ 4 % par an, les dépenses de santé progresseront «seulement» de 2,7 % en 2013, puis de 2,6 % l'année suivante, et de 2,5 % par an jusqu'en 2017. Ces chiffres montrent que, dans un contexte de crise, le principe de réalité a prévalu et que la promesse du candidat Hollande d'une hausse annuelle de 3 % a ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant