Sécurité routière : des mesures de sévérité s'annoncent

le
0
Délit de grande vitesse, taux d'alcool rabaissé ou amendes renforcées sont étudiés ce mercredi à Matignon.

Après les récents mauvais chiffres faisant état d'une augmentation de 12,8 % des tués sur nos routes depuis le début de l'année, le gouvernement a décidé d'avancer le comité interministériel de sécurité routière. Annoncé un temps en avril puis en été, il se tient finalement ce mercredi matin, présidé par le premier ministre, François Fillon. Diverses mesures doivent y être adoptées. Selon nos informations, elles s'articulent autour de trois axes : la vitesse, l'alcool et les usagers vulnérables.

Ainsi, en vue de lutter contre les grands excès de vitesse, la législation pourrait se durcir. Aujourd'hui contravention de 5e classe, le dépassement de la limite autorisée supérieur à 50 km/h pourrait devenir un délit. Le contrevenant qui s'expose aujourd'hui à 1500 euros d'amende et 6 points en moins pourrait encourir alors trois mois de prison, 3750 € d'amende, une perte de 6 points avec confiscation obligatoire du véhicu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant