Sécurité renforcée en Irak pour l'Achoura

le
0

(actualisé avec précisions) KERBALA, Irak, 4 novembre (Reuters) - Les forces de sécurité irakiennes étaient en alerte mardi pour parer au risque d'attentats lors des cérémonies chiites de l'Achoura, qui ont été la cible d'attaques sanglantes d'Al Qaïda par le passé. Les gains territoriaux enregistrés cette année par les djihadistes sunnites du groupe Etat islamique dans le nord et l'ouest de l'Irak augmentent le risque d'un bain de sang lors de l'édition 2014 de l'Achoura, rituel qui attire traditionnellement des millions de chiites. Le groupe Etat islamique considère les chiites comme des infidèles qui méritent d'être tués, et il a revendiqué déjà de nombreux attentats suicide contre des membres de cette communauté, majoritaire dans la population irakienne. Depuis 2004, quand des attentats suicide et des attaques au mortier commis par Al Qaïda avaient fait 171 morts dans la ville sainte de Kerbala et à Bagdad pendant l'Achoura, la sécurité est renforcée à cette période de l'année. Les voitures n'ont ainsi pas été autorisées à entrer dans Kerbala mardi, en raison des craintes d'attentats à la voiture piégée. Au lieu de cela, les pèlerins ont dû prendre des bus affrétés par les autorités. Lors de l'Achoura, les chiites commémorent la mort de l'imam Hussein, petit-fils du prophète Mahomet, en l'an 680 à la bataille de Kerbala. Plusieurs centaines de milliers de pèlerins chiites ont afflué mardi à Kerbala, aux abords du sanctuaire de l'imam Hussein dont ils ont scandé le nom. (Haider Kadhim; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant