Sécurité renforcée en Europe dans les trains et gares-Cazeneuve

le
1

(Actualisé avec éléments supplémentaires, Violeta Bulc) PARIS, 29 août (Reuters) - Des ministres et responsables de huit pays européens, de l'Union européenne et de la Suisse, ont décidé samedi de renforcer la sécurité dans les trains et les gares et demandé une modification des règles de Schengen, huit jours après la tentative d'attaque d'un train Amsterdam-Paris. Le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a cité quatre leviers : davantage de contrôles d'identité et des bagages dans les gares et les trains, davantage de patrouilles dans les trains internationaux, un travail sur la généralisation des billets nominatifs pour ces trains ainsi que sur une éventuelle autorisation pour les polices ferroviaires de consulter des bases de données "pertinentes". "Notre objectif est que des mesures de sûreté, de sécurité concrètes et ambitieuses (...) soient prises par les différents acteurs au niveau européen", a-t-il dit après une réunion à Paris, décidée après la tentative d'attaque du train Thalys. Son auteur, Ayoub el Khazzani, un Marocain âgé de 25 ans, a été mis en examen en France pour tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste. Les responsables européens se sont aussi engagés à coopérer davantage dans le renseignement et la sécurité. Ils ont souhaité que le projet de fichier européen des passagers aériens aboutisse rapidement, tout comme les travaux avec les entreprises d'internet sur les incitations au terrorisme. "Nous invitons la Commission (...) à examiner une modification ciblée des règles du code frontières Schengen permettant des contrôles permanents là et seulement là où cela est nécessaire", a encore déclaré Bernard Cazeneuve. La commissaire européenne aux Transports, Violeta Bulc, a quant à elle expliqué après la réunion que la priorité était la sécurité des passagers mais qu'"en même temps, il ne serait pas sage de sur-réagir". "Il est essentiel que, autant que possible, les transports publics restent facilement accessibles", a-t-elle dit. Ont participé à la réunion des responsables français, allemands, belges, luxembourgeois, espagnols, italiens néerlandais, britanniques et suisses, ainsi que des responsables européens. (Jean-Baptiste Vey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 le samedi 29 aout 2015 à 19:58

    ils vont appliquer la norme européenne 36.3 ce qui va faire peur aux barbus