Sécurité renforcée dans les entreprises en France

le
1
SÉCURITÉ RENFORCÉE DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE
SÉCURITÉ RENFORCÉE DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE

PARIS (Reuters) - La plupart des grandes entreprises françaises ont discrètement renforcé lundi leurs mesures de sécurité, notamment sur les sites ouverts au public, et certaines ont annulé des évènements prévus à Paris après les attentats qui ont frappé vendredi soir la capitale.

La plupart des sociétés interrogées n'ont pas souhaité détailler leur dispositif pour ne pas en réduire l'efficacité, mais elles ont notamment fait appel à des vigiles pour les postes d'accueil, comme après les attentats contre Charlie Hebdo en janvier.

"Il y a un renforcement du dispositif de sécurité sur les sites ouverts au public", a déclaré un porte-parole de PSA Peugeot Citroën, citant le siège du groupe près des Champs-Elysées, ou encore les showrooms des marques sur l'avenue-même.

Chez le spécialiste du câble électrique Nexans, où la sécurité de l'accès aux sites à déjà été renforcée il y a plusieurs mois, on souligne que le dispositif peut encore se durcir selon les consignes des autorités.

Elior, spécialiste de la restauration collective, a adressé samedi à tous ses salariés un mail accompagné d'un numéro d'urgence. Le groupe a mis en place une cellule de crise afin d'assurer notamment le suivi sur le terrain des mesures de sécurité prises dans les lieux publics et de loisir, comme les gares et les aéroports.

Si l'Association européenne de l'énergie éolienne a maintenu sa conférence EWEA 2015 qui doit débuter mardi à Paris et que Danone tiendra bien cette semaine son séminaire à Evian, la présentation par Altran de son plan stratégique a été reportée.

La conférence internationale du New York Times sur le luxe, prévue à Versailles mardi et mercredi, a elle aussi été annulée.

L'annulation des rencontres économiques France-Iran prévues mardi au Medef a également été décidée mardi matin.

Eurodisney a précisé de son côté que le parc de Disneyland Paris resterait fermé jusqu'à mardi compris.

Les centres commerciaux du groupe Klépierre, parmi lesquels le centre de Val d'Europe de Marne-la-Vallée, celui de Créteil Soleil ou encore Le Millénaire à Aubervilliers, sont restés ouverts samedi, avec des mesures de sécurité renforcées comme la fouille systématique des sacs.

Les grands magasins parisiens comme le Printemps ou les Galeries Lafayette ainsi que les boutiques de luxe des groupes LVMH et Kering ont rouvert lundi à Paris, après avoir baissé rideau pendant le week-end.

SÉCURITÉ MAXIMALE DANS LES TRANSPORTS

Dans les banques, où certaines agences étaient fermées samedi dans les quartiers frappés par les attentats,, les consignes de sécurité ont été rappelées.

"Nous avons dit aux employés de plutôt privilégier des 'conf calls' plutôt que des déplacements, c'est le principe de précaution. Nous avons annulé un certain nombre de manifestations pour respecter la période de deuil national et aussi respecter les consignes de sécurité", a souligné un porte-parole du Crédit agricole.

La Poste a annoncé avoir activé depuis ce week-end "le plus haut niveau de ses dispositifs de sécurité."

Parmi les sites sensibles, un porte-parole de Total a indiqué que la sécurité était à son plus haut niveau sur tous les sites du groupe.

Airbus Helicopters a souligné pour sa part que les contrôles avaient été durcis à l'entrée de ses sites, et Orange que la sécurité avait été renforcée pour garantir "le bon fonctionnement du réseau". Un porte-parole de l'opérateur n'a pas précisé le nombre de sites concernés ni la nature du renforcement effectué.

Chez Bouygues Telecom, une cellule de crise est en place depuis ce week-end pour s'assurer que le réseau fonctionne au mieux et garantir que les appels d'urgence puissent passer, même lors des pics comme ceux observés entre vendredi soir et samedi matin, où 25 millions de SMS de plus que la normale ont été échangés.

Du côté des transports, Air France et ADP ont indiqué lundi que le trafic était normal. La SNCF, elle, est en alerte attentats depuis l'attaque contre le Thalys en août, tandis qu'Eurotunnel a déjà un dispositif de sécurité très important depuis la crise des migrants.

Une porte-parole de la RATP a indiqué qu'outre les 300 personnes supplémentaires déployés par la police et la gendarmerie sur le réseau, elle redéployait ses 1.000 agents de sécurité. Ceux-ci ont été sensibilisés pour repérer et signaler les comportements anormaux.

(Gilles Guillaume, avec l'ensemble de la rédaction, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lorant21 le lundi 16 nov 2015 à 16:01

    Franchement, que peut-on faire comme des fous armés de AK47. L'entrée de Charlie était très sécurisée et il y avait des grades du corps. Bilan?