Sécurité renforcée autour de Hollande après "l'enfarinage"

le
17
LA SÉCURITÉ DE FRANÇOIS HOLLANDE RENFORCÉE
LA SÉCURITÉ DE FRANÇOIS HOLLANDE RENFORCÉE

par Elizabeth Pineau

PARIS (Reuters) - La sécurité de François Hollande a été renforcée après "l'enfarinage" dont il a été victime mercredi à Paris, a-t-on appris jeudi auprès de son équipe de campagne et du Service de protection des hautes personnalités (SPHP).

Conformément à ce qui avait été planifié avant l'incident qui s'est déroulé lors d'une réunion publique, une quinzaine de fonctionnaires vont être désormais chargés de protéger le candidat socialiste à la présidentielle, saupoudré de farine par une femme alors qu'il signait à la tribune un contrat de la Fondation Abbé Pierre contre le mal-logement.

"On a une montée en puissance de la sécurité du candidat en campagne depuis le 4 décembre", a déclaré sur Europe 1 Gilles Furigo, responsable du SPHP.

"Ce qui avait été décidé avec le Parti socialiste, une montée en puissance jusqu'à une quinzaine de fonctionnaires, est opérationnel à partir d'aujourd'hui", a-t-il expliqué.

Ce nouveau dispositif permettra au candidat d'être en permanence accompagné d'au moins trois fonctionnaires, à même d'opérer autour de lui une surveillance complète "en triangle".

Une réunion rassemblant les membres du SPHP concernés et le service de sécurité du Parti socialiste est prévue ce jeudi en fin d'après-midi au siège de campagne, à Paris.

Mercredi porte de Versailles, le policier qui accompagnait François Hollande a plaqué au sol l'auteur de l'agression, et le candidat est allé se changer.

"Ce sont les risques du métier", a-t-il ensuite plaisanté devant la presse, déterminé à garder "sa liberté", comme il l'a rappelé jeudi lors de la visite d'un hôpital parisien.

"Je veux avoir ma liberté, ma proximité, je veux rencontrer qui je veux, même en prenant un certain nombre de risques. Tant pis", a-t-il déclaré. "En même temps il y a des personnels ici qui doivent assurer une sécurité, parfois contre moi mais en définitive pour ma propre santé".

L'incident de la veille a été "pris très au sérieux et, en même temps, à sa juste mesure", a dit à Reuters Nacer Meddah, secrétaire général de l'équipe de campagne du candidat.

CONTACT DIRECT AVEC LES FRANÇAIS

"La question de la sécurité a été prise en compte dès le début car on sait bien que des choses peuvent se passer pendant une campagne, alors que le candidat souhaite conserver un lien direct avec les Français", a-t-il ajouté.

Le directeur de communication de François Hollande, Manuel Valls, a salué son "calme impressionnant".

"François Hollande a droit à une vraie sécurité. Mais il a raison de vouloir garder un contact direct avec les Français, écrit-il sur son compte Twitter.

Connue des services de police, l'"enfarineuse" avait tenté en décembre dernier à Lille de perturber la matinale de France Inter dont l'une des invitées était la première secrétaire du PS Martine Aubry.

Placée en garde à vue dans le XVe arrondissement de Paris immédiatement après l'incident de mercredi, elle a été transférée dans la soirée à l'Infirmerie psychiatrique de la préfecture de police de Paris (IPPP), a-t-on appris de source policière. Elle s'y trouvait encore en observation jeudi midi.

"C'était une personne qui n'avait pas toute sa raison", a commenté jeudi François Hollande à son sujet.

Les personnalités politiques sont régulièrement l'objet de menaces et d'agressions de la part du public.

Le 6 janvier dernier, un homme avait par exemple téléphoné à la police pour proférer des menaces contre François Hollande à quelques heures d'un meeting à Mérignac, près de Bordeaux.

En juin dernier, Nicolas Sarkozy avait été pris à partie par un spectateur lors d'un déplacement à Agen dans le Lot.

Dans ce contexte, le travail des policiers est délicat, explique Gilles Furigo.

"Le candidat, on ne peut pas le mettre sous cloche. Il veut aller au contact de la population. Nous on doit l'accompagnement essayer de le préserver tout en étant le plus discret possible, donc c'est un peu la quadrature du cercle", a-t-il dit.

Avec Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • papymujo le jeudi 2 fév 2012 à 18:04

    Pour le coup, il est revenu la g....enfarinée!

  • M1386403 le jeudi 2 fév 2012 à 17:53

    La sécurité rapprochée de Sarkozy ou de Mitterrand c'est une centaine de fonctionnaires. Ils étaient 30 sous Giscard et 50-60 sous Chirac. Ces chiffres sont normaux: le secret service , c'est 900 agents de sécurité uniquemùent pour le Président en plus des autres services de police. Par contre il y en a moins pour la Chancelière Allemande ou le Premier ministre britannique. Pour certains voyages de Mitterrand il y avait parfaois plus de 400 accompagnateurs.

  • M1386403 le jeudi 2 fév 2012 à 17:48

    Pas très bon tout cela: à chaque fis Le Pape, Sarkozy, Hollande, Bush , l'auteur de l'agression arrive à ses fins. J'en ai fait un article complet sur mon blog police justice et société (lemonde.fr): le plus important est que les gardes du corps soient bien placés ce qui est rarement le cas : la réaction doit être anticipée et très rapide.

  • M6486201 le jeudi 2 fév 2012 à 17:19

    A tous les pourfendeurs sur les frais de déplacements de Sarko vous a t on entendu lorsque Mitterand se déplaçait en Concorde avec un second Concorde vide qui suivait au cas où le premier serait tombé en panne. Si je comprends bien quand on est de gauche on a tous les droits quand on est de droite on est critiquable à merci.VOUS AVEZ LA MEMOIRE SELECTIVE MRS LES GAUCHOS

  • CDECHAMB le jeudi 2 fév 2012 à 16:58

    @Orange37 Merci pour ces infos ! Losque que l'on demande de faire des économies pour rembourser la dette, ne faudrait il pas donner l'exemple en haut lieu ? Même si ce n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan du déficit !

  • Orange37 le jeudi 2 fév 2012 à 16:50

    @chatnour : M. Sarkozy à Valence le 03 mars 2009. 1265 gendarmes déployés,nous montons la garde 24h/24 à l'aérodrome de Chabeuil et à la gare TGV. Son altesse vient en Airbus. Seulement, il n'y a pas de rampe pour le faire descendre de l'avion,pas grave, on en fait venir une par convoi exceptionnel depuis Lyon. Pour ne pas être gêné, la voie rapide Valence/ Romans coupée dans les 2 sens pendant 30 mn. 60 voitures d'usagers à la fourrière, ect... (mémoire d'un gendarme écoeuré)

  • deforge3 le jeudi 2 fév 2012 à 16:43

    hormis la cohorte de casernes de crs, gendarmes, par centaines pour le moindre deplacement, le millier de personnes employées a l'elysée au service du nain tels les sondages perso,et non a celui de l'etat ce sont des centaines de millions d'€ qui sont financés par les petits que nous sommes. la derniere en date les 40000€ pour rapatrier en urgence le fiston genie dj qui avait abusé en ukraine et qu'on transporte aux frais du citoyen, pas besoin d'europe assistance pour ces gens là

  • CDECHAMB le jeudi 2 fév 2012 à 16:19

    @chatnour Pas très logique votre raisonnement, pourquoi coûterait il plus cher que Sarko ?Avez vous vu les dépenses effectuées par Sarko avec son Boing pour aller de Paris à Amiens par exemple ? c'est vraiment ridicule, malheureusement ce sont nous qui payons et pas en fonction de nos moyens hélas ! Et je suis fier d'être humaniste désolé !

  • mperonne le jeudi 2 fév 2012 à 16:03

    Depuis qu'il nous enfume, on devrait nous aussi être protégé!!!

  • chatnour le jeudi 2 fév 2012 à 15:49

    @CDECHAMB : ça fait aussi partie de votre couplet "humaniste, je ne trouve pas vraiment ! C'est beaucoup plus que la sécurité de Sarkozy ! Qu'est-ce que ce serait si par malheur, il devait être élu ! RAISON DE PLUS POUR NE PAS VOTER POUR LUI. Vous rendez-vous compte de ce qu'il nous coûterait alors qu'il nous faut faire des économies ?