Sécurité : la sûreté des transports à l'épreuve du risque terroriste

le
0
Gare de Bruxelles-Midi le 18 novembre 2015. 
Gare de Bruxelles-Midi le 18 novembre 2015. 

Article publié sur theconversation.com

La mise en débat de la menace terroriste et des réponses qui y sont apportées par les pouvoirs publics est un signe de bonne santé démocratique. Il semble plutôt sage que ces questions aussi soient discutées en place publique et ne soient plus perçues comme réservées aux seuls spécialistes, qu'ils soient professionnels de la sécurité ou politiques en responsabilité. Les éléments du débat sont connus, mais dispersés. Un premier élément d'interrogation relève du bon sens et est abondamment discuté : qui sont-ils et pourquoi font-ils cela ? La discussion porte alors sur l'identité des terroristes, leurs origines, ce qui les relie à leur environnement et à notre société, l'organisation qui les réunit et les manipule.

Tout cela mérite évidemment notre attention. Il n'y a pas de raison de relancer ici les débats sur la connaissance et ses usages. On pressent très bien tout l'apport de cette démarche pour construire une réponse adaptée à la réalité de la menace. Qu'un responsable politique ressente le besoin de renforcer son appel à la guerre contre le terrorisme par un mépris volontairement affiché pour le savoir ne va guère au-delà de la bravade populiste visant à bien distinguer ? comme s'il pouvait y avoir un doute aujourd'hui ! ? les agissant et les sachant. Mais la réflexion sur qui sont les terroristes, ce qui les motive...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant