Sécurité : Hollande tente de convaincre

le
0
VIDÉO - Le candidat PS assure que la gauche a effectué son « aggiornamento ».

Désolé, cette vidéo n'est pas disponible sur votre appareil.brightcove.createExperiences(); «Angélisme»: maladie socialiste consistant à sous-estimer les attentes des Français en matière de sécurité. À la recherche d'un remède, sinon définitif, du moins efficace pour tenir jusqu'à l'élection présidentielle, François Hollande a décliné, lundi à Dijon, ses propositions en la matière. Pour avoir négligé le sujet en 2002, Lionel Jospin n'avait pas franchi le premier tour. Et malgré une tentative en 2007 avec son «ordre juste», Ségolène Royal avait finalement échoué au second. Les socialistes le savent, la sécurité est leur talon d'Achille. Le sujet sur lequel ils seront toujours suspects d'être moins efficaces que la droite.

Mais Hollande pense que le vent a tourné. «Même sur ce terrain-là, la droite est en danger aujourd'hui, assure-t-il. Il faut la chercher sur son bilan et montrer que nous avons les capacités de faire mieux. » «Nous sommes sor

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant