Sécurité, défense, éducation : le plan d'action de Hollande et Valls après les attentats

le
13
Sécurité, défense, éducation : le plan d'action de Hollande et Valls après les attentats
Sécurité, défense, éducation : le plan d'action de Hollande et Valls après les attentats

La journée a été chargée pour l'exécutif. Ce mercredi, le gouvernement a dévoilé de nouvelles mesures en lien avec les attentats des 7 au 9 janvier, alors que quatre hommes soupçonnés d'avoir aidé leurs auteurs ont été mis en examen et écroués.

Flanqué de plusieurs ministres, Manuel Valls a mené dans la matinée une conférence de presse à l'Elysée. Le Premier ministre y a annoncé la création de 2680 emplois et 425 millions d'euros de crédits supplémentaires pour combattre le terrorisme.

C'est également à l'Elysée qu'un conseil de Défense dirigé par François Hollande s'est ouvert vers midi, au cours duquel le président a annoncé l'annulation de 7 500 suppressions d'emplois dans la Défense.

En fin d'après-midi, le chef de l'Etat a ensuite adressé ses v½ux au monde éducatif depuis la Sorbonne. «Un nouvel enseignement civique et moral va entrer en vigueur dès la rentrée 2015», a-t-il prévenu en faisant quelques annonces.

Lors du 20 heures de France, dont il était l'invité, Nicolas Sarkozy a réagi face à la situation et à ces mesures. Le président de l'UMP, qui dit craindre «que la menace (terroriste) dure encore longtemps», demande d'agir vite. «Nous n'avons pas le temps d'attendre les procédures budgétaires, les procédures de recrutement de fonctionnaires», affirme-t-il.

>>> Suivez les événements de ce mercredi en direct :

20h25. Sarkozy, s'est-il faufilé au premier rang de la marche? Raillé sur le web pour s'être imposé au premier rang de la marche du 11 janvier, l'ancien chef de l'Etat balaie la question qui lui est posée. «Permettez-moi de ne pas tomber à ce niveau-là... Ce sont des affaires très sérieuses», dit-il des récents événements qui ont frappé le pays. «Permettez-moi de ne pas parler en même temps de la mousse, de la politicaille et de ce qui touche au plus profond les Français. Je crois qu'il faut qu'on essaie tous d'être à la hauteur du défi ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 445566ZM le jeudi 22 jan 2015 à 10:50

    Et si la France prenait des vraies mesures ? Le flux des immigrés, dont la plupart n'a jamais travaillé 8 heures par jour, représente nos problèmes dans le futur. Suis-je le seul de le voir ?

  • nayara10 le mercredi 21 jan 2015 à 22:56

    Haïe HiHi Haï HAUT ,Haï Haha... .Celà ne vous dit rien .Pourtant tous ces discours y ressemblent.....Avec ce petit personnage ,mais nous sommes au 21ième Sciècle....Celà devient très troublant ,tous ces derniers jours ...

  • jyth01 le mercredi 21 jan 2015 à 21:32

    Faut arrêter avec le recrutement permanent de fonctionnaires: il faut tous les faire bosser plus

  • M3121282 le mercredi 21 jan 2015 à 20:57

    qu'est ce qu'on rigole dans ce pays : ce sont ceux qui devraient donner le moins de leçons, qui en donnent et décident les règles du pays (Inapplicables le plus souvent) et bien entendu qu'ils ne suivent pas eux même (de l'extrême gauche à l'extrême droite)

  • mark92 le mercredi 21 jan 2015 à 20:23

    Pourtant c'est simple mais trop simple pour nos hauts fonctionnaires élus président, désignés ministres: suppression des allocations pour les familles des auteurs d'incivilité. Problème résolu.

  • janaliz le mercredi 21 jan 2015 à 19:18

    Balivernes et bavardages insipides sont les 2 mamelles de nos sos !

  • M3866838 le mercredi 21 jan 2015 à 18:32

    Après l’échec de sa politique économique, Hollande se trouve un fromage.

  • Berg690 le mercredi 21 jan 2015 à 17:50

    On demande aux profs des choses qui ne sont pas de leur ressort ni de leur acquis en formation. Échec assuré!

  • M7097610 le mercredi 21 jan 2015 à 15:10

    on s'en fout, c'est "l'Etat qui paie"... Et on supprime les postes où ?

  • M7018439 le mercredi 21 jan 2015 à 13:27

    Attentats ; il fallait tenir sa langue,il est trop tard pour se dépatouiller,on a mis le doigt ,on est aspiré et on a les moyens de pas faire grand'chose,il fallait pas,c'est pas des manchots