Sécurité dans les transports : le plan d'Hortefeux

le
0
VIDÉO - Face à l'augmentation des vols avec violence de portables, les appareils dérobés vont être bloqués à distance.

Pour Brice Hortefeux, la bataille du rail ne fait que commencer. Alors que Le Figaro révélait jeudi une flambée de 40 % des vols avec violences dans les transports en Ile-de-France, le ministre de l'Intérieur s'est rendu dans l'après-midi en gare de Lyon pour détailler une série de mesures pour pacifier les réseaux ferrés et les lignes de bus. D'emblée dès 2011, la loi d'orientation et de programmation de la sécurité intérieure (Loppsi 2) prévoit «un délit de pénétration illégale dans les cabines de pilotage de trains» afin de protéger les machinistes cibles d'agressions.

Par ailleurs, les agents de sécurité de la SNCF vont voir leurs pouvoirs étendus afin de «procéder à des contrôles d'identité», de «verbaliser des infractions», mais aussi de bénéficier d'une originale «injonction à quitter l'espace d'un transport public». Comme l'a résumé l'hôte de la Place Beauvau «très concrètement, ces agents disposeront désormais des moyens de contra

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant