Sécurité: «Chambly, ville-test pour les problèmes ruraux»

le
0
INTERVIEW - Michel Françaix, maire socialiste de la ville-test de Chambly dans l'Oise, classée zone de sécurité prioritaire (ZSP) par Manuel Valls, répond aux critiques de l'opposition sur les priorités du dispositif promis par François Hollande.LE FIGARO- Est-il pertinent de classer la ville de Chambly en zone de sécurité prioritaire (ZSP), au détriment d'autres villes connues pour leurs problèmes sécuritaires?

Michel FRANÇAIX- Le classement de Chambly, ville de plus de 9000 habitants, en zone de sécurité prioritaire répond à une demande très spécifique du ministère de l'Intérieur. Il s'agit de tester un certain nombre de communes comme la nôtre pour voir si les problèmes nationaux de délinquance et de criminalité peuvent trouver leurs solutions chez nous.

Il est vrai que les besoins sécuritaires de Chambly ne sont pas les mêmes que Sarcelles, Villiers-le-Bel ou Saint-Denis mais nous correspondons à des besoins qui sont ceux de la grande ruralité, comme le cambriolage et le vol de voitures. Dans les autres villes-test du même type que Chambly, comme Lunel ou Mauguio près de Montpellier, la délinquance n'est pas installée. Chez nous par exemple, 80% de la délinquance est importée depuis le Val d'Ois

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant