Sécurité aérienne, une année 2013 exceptionnelle

le
0
Le nombre d'accidents aériens est en baisse (photo d'illustration).
Le nombre d'accidents aériens est en baisse (photo d'illustration).

Le transport aérien fête son centenaire : Abram Pheil a en effet payé 400 dollars le 1er janvier 1914 pour le premier vol payant de transport de passagers, ralliant Saint-Pétersbourg à Tampa en Floride. Un anniversaire qui rime avec un meilleur bilan s'agissant de la sécurité : avec 29 accidents et 265 victimes en 2013, le transport aérien mondial affiche l'an passé un score encore amélioré. En 2012, on déplorait 475 victimes. Ces chiffres collectés par la Flight Safety Foundation prennent en compte les avions de plus de 15 sièges. Sont donc exclus les avions d'affaires, les hélicoptères et les appareils de transport militaire. Trois milliards de passagers Le triste record 2013 revient au crash d'un Boeing 737 à Kazan en Russie avec 50 morts, contre 153 morts et 10 autres au sol à Lagos, en 2012. L'aviation russe reste, avec celles d'Amérique latine et d'Afrique, accidentogène avec vingt fois plus de crashes que la moyenne mondiale. La tendance est toujours à la baisse d'année en année : il y a dix ans, la moyenne était de 33 accidents et de 720 morts par an. "C'est moitié moins de décès, car il y a une réduction du nombre de victimes par accident", soulignait récemment Jean-Paul Troadec, directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) du Bourget qui part en retraite - Rémi Jouty lui succédera dans quelques jours. Le nombre de passagers transportés, lui, augmente de 8 à 9 % par an et vient de dépasser les trois milliards. On compte...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant