Sécurité aérienne: l'OACI instaure le suivi des avions en vol

le
0
Sécurité aérienne: l'OACI instaure le suivi des avions en vol
Sécurité aérienne: l'OACI instaure le suivi des avions en vol

D'ici la fin de cette année, tous les avions vont être suivis en vol avec l'émission d'un signal chaque minute en cas d'incident ou de situation de détresse, permettant de localiser assez précisément un appareil qui s?abimerait en mer.Un peu moins d'un an après la disparition du MH370, le Boeing 777 de la Malaysia Airlines, au sud de l'océan Indien, l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) a établi un plan d'actions graduelles pour détecter rapidement un vol en difficultés, qui s'inscrit dans le tout nouveau Système mondial de détresse et de sécurité aéronautique (GADSS).Les directives de la Commission de la navigation aérienne de l'OACI ont été adoptées, a-t-on appris vendredi de source diplomatique. Elles seront présentées aux représentants des 191 Etats membres lors de la conférence sur la sécurité aérienne qui se déroulera de lundi à jeudi à Montréal.Ces pays membres ont trois mois pour faire leurs remarques puis, trois mois plus tard, "une proposition définitive sera soumise au vote du Conseil" pour une adoption avant la fin de l'année, a indiqué une source diplomatique.En situation normale de vol, les compagnies aériennes vont avoir l'obligation de suivre chacun de leurs avions grâce à un signal émis toutes les 15 minutes.En cas d'une situation anormale --comme par exemple un changement de cap non prévu au plan de vol ou un changement de couloir aérien--, ou en cas de détresse comme un décrochage important de l'appareil, une altitude ou une vitesse anormales, un signal sera envoyé toutes les minutes."C'est le déclenchement de rapports de position toutes les minutes en situation incidentelle qui est la partie la plus efficace à court terme", a-t-on fait valoir à l'OACI.A la réception de ces signaux, la salle des opérations d'une compagnie aérienne devra les analyser et, en cas d'urgence, prévenir le contrôle aérien de la zone responsable du vol à ce moment précis, a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant