Sécurité à Marseille - Pape Diouf : "Tout n'est pas de la responsabilité de la police"

le
0
Pape Diouf, candidat aux municipales à Marseille, s'exprime sur la sécurité.
Pape Diouf, candidat aux municipales à Marseille, s'exprime sur la sécurité.

Pape Diouf veut demeurer un homme qui compte à Marseille. Candidat de la diversité issu de la société civile, il dresse un constat mi-figue, mi-raisin concernant l'insécurité dans la deuxième ville de France. Entretien.Le Point.fr : Manuel Valls promettait il y a quelques mois une baisse significative de la criminalité à Marseille. Pourtant, malgré la mise en place des zones de sécurité prioritaires (ZSP) les homicides continuent. À votre avis, le gouvernement a-t-il échoué dans sa mission ? La délinquance baisse-t-elle réellement à Marseille ?Pape Diouf : Le gouvernement, qui a hérité d'une situation extrêmement dégradée, a réagi avec vigueur et nous lui en sommes reconnaissants. Une reprise en main était, en effet, indispensable, elle a été faite. Laissons maintenant les responsables locaux assumer leur action. Des meurtres et des violences insupportables, il y en aura encore. Penser le contraire, c'est ne pas vouloir comprendre la réalité. C'est confondre les causes et les conséquences des processus en cours. Il faut d'abord que chacun prenne ses responsabilités et que la police rattrape son retard avant d'envisager des résultats spectaculaires. Quelles solutions concrètes préconisez-vous pour enfin endiguer cette violence ? Quelles doivent être les priorités de la ville en matière de sécurité ?Il est clair que la lutte contre les trafics en tout genre dépend des services de police et de justice de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant