Sécurité à l'hôpital : polémique chez le personnel soignant

le
1
La recrudescence des violences à l'hôpital, notamment aux urgences, relance le débat sur la présence de forces policières au sein des établissements. Une question qui divise les médecins.

«Nous, les personnels soignants, que ce soit à Marseille ou ailleurs, vivions avec une certaine violence verbale et physique (patient qui giffle une infirmière, qui mord un médecin ou lui crache à la figure), mais depuis un ou deux ans, nous sommes confrontés à un niveau jamais atteint, confie le Pr Marc Alazia, chef du service des urgences des hôpitaux du centre de Marseille, la Timone et la Conception. Les hôpitaux étaient un lieu sanctuarisé, que l'on respectait. Aujourd'hui, nous ne sommes plus abrités».

Pour ce médecin qui a la charge d'un service d'urgences depuis le milieu des années 90, l'agression du dimanche 18 août dernier est l'exemple type de ce qui de passe de plus en plus souvent aux urgences. Ce jour là, à 5h45, trois hommes se présentent aux urgences d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 6 sept 2013 à 18:39

    Racisme ???...http://www.youtube.com/embed/RWcVguB0GaY...Très instructif sur l'avenir de nos enfants et nos sociétés...Qu'en pensez-vous ???...