Sécu : l'Elysée plafonne à 1,75% la hausse des dépenses

le
6
Sécu : l'Elysée plafonne à 1,75% la hausse des dépenses
Sécu : l'Elysée plafonne à 1,75% la hausse des dépenses

L'ELYSÉE DÉMENT, mais l'affaire serait entendue. Après une hausse de 2,4 % autorisée en 2014, les dépenses de l'assurance maladie ne devraient pas pouvoir progresser de plus de... 1,75 % en 2015 afin de contenir son déficit (6,1 Mds? en 2014). Si ce taux est confirmé, ce sera le plus bas jamais voté par le Parlement depuis 1997, qui se prononce sur ce qu'on appelle l'objectif national des dépenses de l'assurance maladie (Ondam).

L'enveloppe des dépenses prévues en 2014 s'élevant à 179,2 Mds?, le coup de pouce en 2015 serait limité à 3,1 Mds?. Or les hausses automatiques de salaires, du prix des matériels et médicaments, de l'énergie... et le vieillissement de la population vont gonfler naturellement la dépense de 6,8 Mds? en 2015. Si le taux de + 1,75 % est bien celui retenu, il contraindra l'assurance maladie à trouver 3,7 Mds? d'économies.

C'est un visiteur régulier de l'Elysée qui a lâché l'information. « Ça n'est pas officiel, glisse cette éminence grise consultée régulièrement par François Hollande, mais le principe est arrêté : l'Ondam pour 2015 sera de + 1,75 %. »

Au ministère de la Santé, Marisol Touraine ne commente pas cette information dont, semble-t-il, elle n'a pas eu connaissance. Un proche de François Hollande dément : « Le taux n'est pas arrêté, et nous sommes plutôt sur 2 %. » Mais de lâcher, néanmoins, que l'évolution ces trois prochaines années devrait être la suivante, selon lui : « + 2 % en 2015, + 2 % encore en 2016 et peut-être + 1,75 % en 2017. »

Pourtant, Catherine Lemorton, présidente (PS) de la commission des Affaires sociales à l'Assemblée nationale, a, dit-elle, « déjà entendu ce chiffre dans les couloirs, mais rien d'officiel ». La députée de Haute-Garonne, qui rencontrera Marisol Touraine en fin de semaine, ne manquera pas d'évoquer le sujet. « + 1,75 %, on peut l'atteindre, dit-elle, mais à quel prix ? C'est une couleuvre qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lorant21 le lundi 14 avr 2014 à 09:50

    On est 0.8% d'inflation.. et parait-il toutes les nouvelles technos devaient faire baisser le cout des soins..

  • pichou59 le lundi 14 avr 2014 à 09:18

    Consigny : nos impôts augmentent, les primes de cabinet aussi !Le Point.fr - Publié le 14/04/2014 à 06:44La garde rapprochée des ministres du gouvernement Ayrault se serait réparti 12 millions d'euros de primes en 2013. Charles Consigny clame son indignation.

  • pichou59 le lundi 14 avr 2014 à 09:04

    dans les tuyaux (RTL) ils veulent supprimer l'APL pour les ETUDIANTS NON BOURSIERS!!!! alors là il va y avoir des descentes de rue!!!! j'y serai!!!! - et pendant ce temps les ELUS GOUVERNEMENT HAUTS FONCTIONNAIRES et les GLANDEURS se SUCREnt sur le PETIT PEUPLE DE FRANCE !!!!

  • M2286010 le lundi 14 avr 2014 à 08:49

    Simple: on va baisser les remboursements des assurés sociaux payants leurs cotisations et maintenir à 100% (CMU +), les remboursements des demandeurs d'asile, sans-papiers et illégaux sur le territoire. Un nouveau tour de magie impressionnant de notre gouvernement socialiste.

  • BERPHIL le lundi 14 avr 2014 à 08:41

    pour baisser les dèpenses, on pourrait euthanasier certains malades,mais c'est interdit par la loi...c'est bête ça..

  • a.guer le lundi 14 avr 2014 à 08:23

    Quand on est en deficit, on devrait viser une BAISSE des depenses, et non pas une hausse, meme modeste !