Secteur IT : Fort mouvement de consolidation à venir

le
0
David Salabi, directeur associé de Financière Cambon, table sur un important mouvement de concentration au premier semestre sur le secteur des technos.

La crise actuelle impacte-t-elle lourdement le secteur des technos ?

David Salabi : L’impact est essentiellement boursier. Les multiples moyens de ces sociétés sont en général de 8 à 10 fois l’Ebit. Aujourd’hui ces multiples sont de 4. Toutefois, d’un point de vue économique, ces sociétés ne subissent pas la récession et sont toujours en croissance, même si celle-ci sera inférieure à celle de l’année passée. L’excès de pessimisme sur le secteur n’est pas justifié. Ces dernières années il n’y pas eu de bulle sur les technos. La croissance a été régulière, de l’ordre de 6 à 7%, contre des hausses de près de 15% dans les années 2000 avant l’éclatement de la bulle.

Pourquoi le marché ne reconnaît-il donc pas le potentiel de ces valeurs technos ?

D. S. : Le principal problème est celui de la liquidité. Il n’y a pas d’acheteurs dans ces périodes troubles. Ce sont en majorité des small et mid caps, hormis les gros opérateurs télécoms. Même si la société connaît une croissance de son activité et est sous-valorisée, les acheteurs ne sont pas là. Il y a également une exagération des anticipations des analystes, qui tablent sur une décroissance excessive du secteur. Il y a un vrai besoin en IT de la part des sociétés.

Quelles sont les perspectives pour le secteur à moyen terme ?

D. S. : Il va y avoir un important mouvement de concentration, car le secteur est exagérément sanctionné par le marché et que les valorisations sont aujourd’hui très basses. Récemment Groupe Open a réalisé une OPA sur Sylis, mais celle-ci est une opération de croissance externe et non juste opportuniste, basée uniquement sur la valorisation. Beaucoup de dossiers sont en préparation. Le redémarrage des technos devrait arriver en même que le retour des OPA.

Est-ce le bon moment pour entrer sur le secteur ?

D. S. : Il y a encore le problème technique du faible nombre d’acheteurs. Sur le long terme, c’est intéressant, mais à court terme, cela reste trop incertain. Il vaut mieux attendre le retour des investisseurs sur les mid caps.

Quelles sont vos valeurs favorites ?

D. S. : Devoteam, Outremer Telecom et Aubay Technologie sont trois valeurs très sous-valorisées. Ces sociétés ont également un bon historique, des dirigeants performants, de confiance et qui ont déjà connu des crises, une bonne gestion, et un endettement maîtrisé.


Propos recueillis par Lucie Morlot


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant