Secret bancaire : l'OCDE épingle la Suisse et Singapour  

le
0
Le Forum mondial sur la transparence fiscale a rendu public, mercredi, son verdict critique sur neuf pays.

L'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) maintient sa pression sur la Suisse et son secret bancaire. Le Forum mondial pour la transparence et l'échange d'information fiscale, qui regroupe 101 pays, sous l'égide de l'OCDE, a rendu public, mercredi soir, aux Bermudes, son verdict sur neuf pays, dont la France, les États-Unis, la Suisse et Singapour, deux places financières réputées opaques.

Sans surprise, l'OCDE ne ménage pas la Confédération helvétique. Le rapport souligne plusieurs «manquements» de la législation suisse au regard des nouveaux accords internationaux en matière fiscale. En mars 2009, après le scandale UBS aux États-Unis, et sous la pression du G20 qui a contraint l'OCDE à dresser des listes noires et grises de paradis fiscaux, la Suisse s'était engagée à ne plus opposer son secret bancaire lors des enquêtes pour évasion fiscale. Pour sortir de la «liste grise», où elle était tombée à l'époque, la Confédü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant