Seconde intrusion dans une centrale nucléaire

le
1
Quelques heures après le survol par un militant de Greenpeace de la centrale du Bugey dans l'Ain, un militant anti-nucléaire, qui ne fait pas partie de l'association, est entré dans celle de Civaux dans la Vienne.

Les dispositifs de sécurité des centrales nucléaires françaises mis à l'épreuve par des militants. Hervé Couasnon, surnommé le «poète-escaladeur» depuis qu'il a escaladé à plusieurs reprises des bâtiments sécurisés pour y lâcher ses poèmes, a réussi à pénétrer dans la centrale nucléaire de Civaux (Vienne) mercredi. Il y serait resté près d'une heure avant d'être interpellé, selon un porte-parole d'EDF.

L'homme s'est introduit dans la zone dite «surveillée» de la centrale, «dans laquelle se trouvent les bâtiments administratifs et le poste d'accueil mais aucune installation nucléaire», d'après l'entreprise. L'individu a profité du passage d'un camion pour pénétrer dans la zone. Un garde en faction l'a poursuivi sans toutefois le retrouver. «Je suis à l'intérieur, je suis caché dans un taillis», a indiqué Hervé Couasnon à l'AFP par téléphone. «Les Français en ont marre de la société dans laquelle ils vivent», a-t-il ajouté en affirman

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1617344 le mercredi 2 mai 2012 à 18:28

    Inadmissible que ces énergumènes de greenpeace puisse ainsi se promener dans nos sites nucléaires . la police préfère courir après les automobilistes que de corriger très sévèrement ces voyous qui mériteraint dix ans aux Kerguelen