Sébastien Tillous-Borde : " On va s'adapter "

le
0
Sébastien Tillous-Borde : " On va s'adapter "
Sébastien Tillous-Borde : " On va s'adapter "

Avant d'attaquer la Coupe du monde face à l'Italie le 19 septembre, les Bleus tenteront de terminer la préparation sur une bonne note samedi, face à l'Ecosse. Au Stade de France, les tricolores veulent jouer, mais face à un XV du Chardon tout aussi piquant, voudront surtout imposer leur rythme. Parole de Tillous-Borde.

Philippe Saint-André a dévoilé le XV pour affronter l’Ecosse au Stade de France, samedi, pour la grande répétition générale avant de s’envoler en Angleterre. Une formation quasi-type dans laquelle on retrouve, sur la troisième ligne, Thierry Dusautoir.

Oh mon capitaine !

Titulaire en demi de mêlée pour la deuxième fois consécutive, face à l’Ecosse, Sébastien Tillous-Borde est heureux de retrouver le capitaine : « C’est déjà une bonne chose pour lui. On est très content qu’il revienne » assure le Toulonnais. « Ça veut dire que physiquement il va bien. Bien sûr que pour le groupe, c’est quelqu’un de très important. Il le montre dans tous les matchs auxquels il participe et dans le travail qu’il réalise à côté. Il reprend ce week-end contre les Ecossais et c’est une bonne chose. C’est quelqu’un qui ne parle pas beaucoup mais quand il dit quelque chose tout le monde écoute » assure-t-il. Ce match contre l’Ecosse n’a plus fonction à tester les joueurs sinon le système.

Place au jeu !

« Contre l’Angleterre, on a voulu envoyer plus de jeu » confie Tillous-Borde. « On n’a pas eu de trop de bons ballons en touche pour vraiment lancer le jeu. J’espère que ce week-end, ce sera mieux. Bien sûr on va essayer de mettre des choses en place. Il faudra avoir une bonne conquête pour enchainer derrière ». Après deux mois de préparation physique intensive, la place est donc au jeu. Et l’attente à l’idée de rentrer dans le vif de la compétition n’empêchera pas les Bleus de rester concentrés. Même face à une équipe qu’ils commencent à connaître par cœur : « C’est une équipe très mobile, qui joue beaucoup. Ils ont une ligne de trois-quarts rapides, des avants très mobiles. C’est un jeu de droite à gauche avec Vern Cotter aux manettes. Physiquement c’est une équipe très en forme », énumère l’ancien Castrais. « A nous de bien les contenir et d’imposer notre rythme. On va essayer de mettre plus de jeu en place. Dès qu’on pourra accélérer le jeu, on le fera. Mais ce n’est pas toujours simple donc on va s’adapter ».

Maxime HABERT (avec J.-F.P.)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant