Sébastien Loeb de retour en rallye

le
0
Le regard magnétique de Loeb au moment du départ de Pikes Peak sur une terrifiante 208 pas si éloignée des voitures de rallyes groupe B
Le regard magnétique de Loeb au moment du départ de Pikes Peak sur une terrifiante 208 pas si éloignée des voitures de rallyes groupe B

Près de chez lui, dans les Vosges, il ne pouvait dire non. Sébastien Loeb, après avoir trusté le championnat du monde des rallyes WRC, est celui qui, pour échapper à un carcan qu'il affectionne, a voulu multiplier les expériences hors de sa spécialité. Le voilà pourtant de retour ce dernier week-end du mois d'août aux commandes d'une Peugeot au rallye des Vosges, mais pas n'importe laquelle. Il s'agit d'une 205 Turbo 16, qu'il n'a jamais pilotée puisqu'il était trop jeune et surtout sous contrat avec Citroën, et d'une épreuve un peu particulière car située entre le vrai rallye et les sorties de clubs de voitures de collection. Elle mêle pour la première fois en France le rétro et le sport avec des têtes d'affiche venues du groupe B.

Pour Jacky Jung, l'organisateur du Rallye Vosges Festival, qui se déroulera autour d'Épinal du 25 au 27 août, il s'agit de s'inspirer d'un très bon exemple, rapporte notre confrère Vosges Matin, celui de l'Eifel Rallye Festival qui, pour sa 6e édition fin juillet, « a rassemblé les plus beaux joyaux du défunt groupe B ou les groupes 4 des années 70, en même temps que des milliers de spectateurs. Il faut dire que les vieilles gloires jouent aussi le jeu puisque, de Timo Salonen à Walter Röhrl, elles reprennent avec bonheur le volant de ces monstres qui faisaient vibrer le corps de la tête aux pieds à chacun de leur passage ». Bref, comme les matches exhibition des anciennes gloires...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant