Sébastien Desabre : "Le Wydad Casablanca veut reconquérir l'Afrique"

le
0
Sébastien Desabre : "Le Wydad Casablanca veut reconquérir l'Afrique"
Sébastien Desabre : "Le Wydad Casablanca veut reconquérir l'Afrique"

Après un bref intermède en Algérie, Sébastien Desabre, qui a remporté six titres sur le continent africain (Côte d'Ivoire, Cameroun, Tunisie et Angola) depuis 2010, vient de poser ses valises au Maroc pour prendre les rênes du Wydad. Les Rouges de Casablanca, qui viennent de subir une élimination cruelle (0-4, 5-2) en demi-finales de Ligue des champions africaine contre les Égyptiens du Zamalek, comptent sur le vécu du coach français afin de redorer leur blason. Retour sur le long périple d'un fin connaisseur du continent.

Vous êtes arrivé au Maroc après le limogeage de l'entraîneur gallois John Toshack, consécutif à la débâcle en Égypte (4-0) en C1. Au match retour, pour votre premier match à la tête de l'équipe, vous avez mené contre le Zamalek 5-1, à un but de la qualification en finale. L'exploit était tout près...
J'ai visionné la demi-finale aller. Trois des quatre buts encaissés sont de graves erreurs individuelles. La prestation d'ensemble du Wydad n'était pas bonne, mais cet écart ne correspondait pas du tout à la différence de niveau entre les deux équipes. Nous l'avons prouvé au retour : à 2-0 au bout de quinze minutes, forcément on commence à y croire, la débauche d'énergie des joueurs a été énorme. Le club est passé à côté d'une belle occasion d'aller en finale, et avait les moyens de le faire, c'est dommage.

Quels sont les objectifs que vous a fixés le président du Wydad Saïd Naciri ? Phase de poules (équivalent des quarts de finale) minimum pour la prochaine Ligue des champions, et remporter le championnat ?
Pour un grand club, les ambitions sont toujours les mêmes. Le Wydad veut tout gagner. On va commencer à rattraper les matchs en retard en championnat, avec l'objectif de reconquérir le titre au Maroc, puis la Ligue des champions d'Afrique, et convaincre les supporters. Le club a des désirs de reconquête conséquents, et ma mission est de structurer l'équipe première afin d'atteindre ces objectifs, avec une identité de jeu à définir.

Avant de signer au Maroc, vous avez effectué un séjour très court en Algérie, à la JS Saoura, que vous avez quitté deux mois et demi après avoir débarqué. Que s'est-il passé ?
Avant de m'engager avec eux, j'étais extrêmement proche de devenir le sélectionneur de la Zambie. Ça a traîné en longueur et je suis allé en Algérie en ajoutant une clause à mon contrat qui me permettait de résilier dès que je voulais. Ça a recommencé à être chaud avec la Zambie, j'ai démissionné pour être libre de tout engagement. Et là, le président du Wydad m'a proposé de venir à Casablanca, pour construire un nouveau cycle. Le projet m'a séduit, et j'ai accepté.

Le Maroc est le 6e pays africain dans lequel vous exercez depuis 2010. Comment tout cela a-t-il…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant