Sébastiao Salgado : « La solidarité, je l'ai apprise ici, en France »

le
0
Sebastiao Salgado le 13 avril, à Paris.
Sebastiao Salgado le 13 avril, à Paris.

Son « tour de France » sera exposé en juillet à la galerie Polka à Paris. Le photographe d’origine brésilienne, qui s’exila « au pays des droits de l’homme » en 1969, évoque son son parcours et les raisons qui l’ont mené à parcourir la planète pour rendre compte de ses bouleversements.

Je ne serais pas arrivé là si…

… Si mon père avait vendu la ferme dans laquelle j’ai été élevé, dans la vallée du Rio Doce, au Brésil. C’est lui-même qui m’a fait cette remarque, peu de temps avant sa mort en 2002, à 94 ans. « Tu te rends compte de la chance que tu as eu, Sebastiao ? Tu es un photographe reconnu, qui vit à Paris et voyage partout dans le monde. Mais que ce serait-il passé si j’avais cédé aux pressions de ceux qui voulaient racheter notre ferme au temps de la grande inflation, alors que tu étais encore un gosse ? J’aurais été ruiné, comme tant d’autres paysans qui sont partis en ville et se sont fait avoir. Et aujourd’hui, tu serais chauffeur de tracteur dans une autre ferme de la région, ou tu vivrais dans un bidonville de Belo Horizonte ! Tu réalises ? »

Il avait totalement raison. Je n’aurais pas pu faire d’études, je n’aurais pas pris le bateau pour la France, je n’aurais peut-être jamais découvert la photo… Il y a eu tant de chance et de hasards dans ma vie, tant de bifurcations imprévisibles aussi, que c’en est vertigineux.

Avant tous les tournants, les ruptures ou les « bifurcations », il semble y avoir eu la rencontre avec Lélia.

Ah Lélia ! Je ne serais certainement pas arrivé là si je n’avais croisé, l’année de mes 20 ans, en 1964, le chemin de cette jeune fille de 17 ans qui est devenue ma femme, ma partenaire, mon associée, depuis presque cinquante ans.

On a tout fait à deux. Et on a construit une vie sur les mêmes références éthiques et idéolo...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant