Seb s'attend à un impact des devises sur sa rentabilité en 2013

le
0

PARIS (Reuters) - Le groupe Seb s'attend à un impact défavorable des fluctuations des changes sur sa rentabilité pour l'exercice 2013 mais table sur un résultat opérationnel similaire à celui dégagé en 2012.

Le spécialiste français du petit électroménager indique mardi dans un communiqué avoir enregistré une progression de 0,4% à changes constants de ses ventes au quatrième trimestre, à 1,33 milliard d'euros.

Sur l'ensemble de 2013, son chiffre d'affaires a crû de 2,5% à 4,16 milliards d'euros.

"L'environnement général tendu et incertain qui a prévalu tout au long de l'année 2013 a affecté la consommation dans nombre de pays", souligne Seb.

"La dépréciation massive de plusieurs devises importantes pour le groupe (le real brésilien, le rouble, la livre turque, notamment) a perturbé l'activité dans les pays concernés."

En Europe centrale et en Russie, le groupe a vu l'an dernier ses ventes reculer de 2,7% à parités courantes. Et son chiffre d'affaires a baissé de 5,5% en Amérique du Sud.

"Au-delà de l'effet fortement négatif sur les ventes, les fluctuations défavorables des devises ont également pesé sur la rentabilité du groupe mais le résultat opérationnel d'activité 2013 devrait être très proche de celui publié en 2012", précise Seb.

En février 2013, le groupe s'était fixé pour objectif de "préserver" le niveau de son résultat opérationnel d'activité qui était ressorti à 415 millions d'euros en 2012.

En Bourse, l'action Seb a clôturé mardi sur une progression de 0,82% à 61,60 euros, faisant ressortir une capitalisation de 3,09 milliards d'euros.

Matthieu Protard, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant