Seb confiant pour 2016 après ses résultats du 1er semestre

le
1
SEB CONFIANT POUR 2016
SEB CONFIANT POUR 2016

PARIS (Reuters) - Le groupe Seb a publié lundi des résultats semestriels marqués par les dévaluations monétaires dans des pays émergents, une baisse de son activité en Amérique du Nord, de bonnes performances en Asie et un ralentissement en Europe, où la France progresse quand le Royaume-Uni se replie.

Au total, le spécialiste du petit équipement domestique a vu ses ventes augmenter de 2,4% sur la période, à 2.164 millions d'euros (+6% en organique).

Son résultat opérationnel d'activité (ROPA) a cru de 17,7% (+60% en données organiques) à 172 millions d'euros, reflet à la fois les hausses de prix passées (en Russie, en Ukraine et en Amérique Latine) et de gains de productivités.

Seb précise que, compte tenu du caractère saisonnier de son activité, le ROPA du premier semestre n'est pas représentatif de l'année pleine.

"Ces performances sont encourageantes pour les mois à venir même si la prudence reste de mise quant à l'évolution de certains marchés (Brésil, Colombie, Turquie, Royaume-Uni, notamment), commente Seb dans un communiqué.

Son PDG, Thierry de La Tour d’Artaise, estime que "la solidité" des performances du premier semestre met le groupe "en bonne position pour réaliser une belle année 2016".

Pour l'exercice en cours, Seb vise une croissance organique de ses ventes supérieure à 5% et une progression de son résultat opérationnel d'activité à changes et périmètre constants supérieure à 10%.

Après l'acquisition de son concurrent allemand EMSA, spécialiste des accessoires de cuisines et sa montée en puissance dans le capital du groupe chinois Supor, la dette financière nette de Seb s'élève à 629 millions d'euros au 30 juin 2016, en augmentation de 313 millions d'euros par rapport à son niveau de fin décembre 2015.

En mai dernier, le propriétaire des marques Moulinex, Rowenta, Krups et Tefal Seb a conclu un accord en vue d'acquérir l'allemand WMF, le n°1 mondial des machines à café professionnelles pour 1,58 milliard d'euros.

(Noëlle Mennella, édité par Pascale Denis)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2286010 il y a 4 mois

    On parle toujours des P.d.G. incompétents (souvent nommés par copinage politique), Th. de la Tour d'Artaise démontre que certains sont brillants.