Searching for Ricardo Rodríguez

le
0
Searching for Ricardo Rodríguez
Searching for Ricardo Rodríguez

C'est le joueur avec le plus de sex-appeal dans l'équipe de Wolfsburg. Ricardo Rodríguez a tout pour lui : de la fougue, de la jeunesse et une nuée de groupies. Il est le joueur le plus convoité en Europe. Ce n'est pas par hasard.

" Ce n'est pas le moment de parler de Ricardo Rodríguez. " Peu avant le quart de finale aller entre le Real et Wolfsburg, en Ligue des champions, Klaus Allofs a voulu calmer le jeu, à en croire la titraille d'une interview de Marca. Le manager sportif des Loups voulait surtout dire que ce n'était pas le moment pour " parler chiffres et fixer un prix sur un joueur ". Car au-delà de ça, Klaus Allofs le sait bien : après le match, on allait parler de Ricardo Rodríguez. Ce qu'il veut, c'est le protéger et ralentir la progression des rapaces qui veulent le faire signer - et la marotte de Marca, c'est de le voir proche du Real depuis deux ans. Pour ce qui est du talent de son joueur, il ne peut pas l'empêcher. C'était un match idéal pour voir resplendir le vrai patron de l'équipe, l'homme fort, le maillon essentiel qui coordonne et inspire les autres. Le chef de la meute. Ça n'a pas manqué. Les rumeurs continuent d'affluer.

Jeune roublard


Dans les pages du mercato, Rodríguez n'est pas un inconnu. Dès son entrée dans le monde professionnel avec Zurich, les rumeurs sont alimentées par des clubs d'un bon calibre. Leonardo notamment veut l'embarquer dans le projet parisien – mais c'est Wolfsburg qui rafle la mise. Depuis son arrivée en Allemagne, il ne se passe pas une trêve sans qu'un article apparaisse, évoquant tour à tour Manchester United, l'Inter, le Milan AC, Chelsea, le Real Madrid... ou dernièrement le Bayern Munich, tant qu'à faire. Qu'est-ce qui fait de Ricardo Rodríguez un profil si intéressant pour tous les clubs du top européen ? Deux choses : sa jeunesse et sa maturité. Un cocktail savoureux, porteur des plus grandes promesses d'années d'ivresse. Après son premier match contre Cologne, Rodríguez peut déjà se targuer d'être le joueur qui a touché le plus de ballons et celui dont les passes ont provoqué le plus de tirs. À 19 ans. Mais sans prendre la grosse tête. Felix Magath est de toute manière là pour lui rappeler, si besoin, que le chemin à parcourir est encore long. Rodríguez bosse et reste discret dans les médias. Il progresse et s'ajuste défensivement, en particulier. Il prouve posséder des qualités étonnantes pour un jeune joueur : ses cartons sont rares. En 120 matchs de Bundesliga, le Suisse est sous la barre des dix jaunes. Sa seule expulsion est due à un second jaune en Pokal, contre Hoffenheim.…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant